hi-res-155841820_crop_exact.jpg

 

Dans un match dominé par les pertes de balles (43 cumulées, 22 pour OKC, 21 pour Chicago), 6 points de Kevin Durant dans la dernière minute a permis à OKC de l’emporter au United Center contre les Bulls sur le score de 97-91.

 

Avec leurs deux All Stars en dedans en première mi-temps (Westbrook à 7/22 dont 1/7 à trois points, et 6 balles perdues pour Durant), le Thunder s’est tourné vers Serge Ibaka pour les maintenir dans le match. L’Espagnol marque, en effet, 15 de ses 21 points dans les 24 premières minutes.

 

De son côté, Joakim Noah, une nouvelle fois au four et au moulin, finit la rencontre avec 9 points, 13 rebonds et 6 passes. Un bon troisième quart temps des Bulls, bien emmené par Luol Deng (27 points et un gros effort défensif sur Durant) et Rip Hamilton (20 points et 8 rebonds), leur permet de virer devant à l’entame du quatrième quart temps.

 

201211082139779479559-p2.jpeg

 

Un 7-0 mené par Eric Maynor (10 points, 3 passes en seulement 12 minutes) fait alors recoller le Thunder dès les premières minutes de cette dernière période. La suite appartient à Kevin Durant et Russell Westbrook. En difficulté tout au long de la partie avec son shoot, Westbrook va pour une fois se comporter en vrai meneur de jeu (12 passes décisives et 16 points) et permettre à Kevin Durant d’exécuter les Bulls dans le money time. La Durantula, passif pendant trois quarts temps, score 10 de ses 24 points dans le money time et donne la victoire à OKC sur un shoot en déséquilibre sur un pied à 35 secondes de la fin du match. Assez surprenant pour le souligner, KD a attendu la dernière minute de la rencontre pour tenter ses premiers lancer francs.

 

Pour la première fois de la saison le collectif du Thunder, et notamment l’apport de son banc (Martin ajoute 15 points), aura su compenser le manque d’inspiration de ses deux stars. Coup de chapeau également à Scott Brooks qui a su sortir de son obsession de Pick and Roll 1-3 et ainsi trouver les solutions en attaque pour impliquer tout son effectif.

 

OKC passe pour la première fois de la saison au dessus des 50% de victoires avec un bilan, similaire à celui des Bulls, de 3 victoires et 2 défaites.

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil