9d9b2.jpg

 

Le capitaine de l'équipe de France, Boris Diaw et Nicolas Batum reviennent en quelques mots sur le succès face à l'Argentine qui pourrait s'avérer crucial pour la suite de la compétition.

 

 Nicolas Batum

"On sait à quel point la deuxième place est importante dans l’optique des quarts de finale. Donc on va fêter ça jusqu’à 23h59 avant de passer à la Lituanie à minuit… Les critiques des médias américains me concernant après le premier match ? Je ne les ai pas lues. Mais je le sais. Tout le monde est passé par là. Je m’en fous. Quand j’ai été drafté j’étais trop jeune. Quand je suis parti en NBA je n’étais pas assez bon. Quand je signe mon contrat je ne le mérite pas. Je sais qui je suis et ce que je peux faire".

 

Boris Diaw

"Mettre une grosse pression défensive, c’est ce qui était demandé. Nous avions surtout soif de victoire dans l’optique des quarts de finale. L’adresse était aussi en hausse mais nous avions tout de même plus d’espaces que contre les Américains qui revenaient très vite en défense. La deuxième place ne se joue pas que face à la Lituanie puisqu’il restera deux matches derrière. Mais si nous avions perdu ce soir cela aurait été une autre paire de manches, un match à la vie à la mort contre la Lituanie. Maintenant il faut juste mettre le réveil vers 6h00 mais c’est pour la bonne cause."

 

 

 

Source: FFBB

 

 

 

 


 

 

 

 

 


Retour à l'accueil