DSCN3939

Nenad Krstic lors du Final Four de l'Euroleague à Istanbul en Turquie

 

 

Alors qu'à l'instar d'Andreï Kirilenko, il semblait lui aussi sur le départ du CSKA Moscou, Nenad Krstic pourrait finalement rester en Russie. Le choix est simple (si on peut dire) : le CSKA ou la NBA.

 

C'est ce qu'il a confié au site russe Kosarka24.com dans une interview. Comme Kirilenko, il a lui aussi une clause à faire jouer en cas de départ, et elle doit être activée avant le 15 juillet, soit dimanche prochain.

 

Très efficace cette saison en Euroleague (14.2pts et 5.5rbds en moyenne en 24min de jeu) dans l'effectif très riche des finalistes de la compétition, Krstic est un habitué des aller-retours entre NBA et Europe.

Sa dernière saison aux USA a été partagée entre Oklahoma City et Boston (il fut inclus dans le trade de Kendrick Perkins) et il tournait à 8.1pts et 4.7rbds en moyenne par match.

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil