94096204_crop_650x440.jpg

 

Menés de 15 points à la fin d'une première mi-temps faiblarde, les Sixers ont totalement changé de visage pour effectuer un retour et cueillir les Celtics sur le score de 92-83. Ils égalisent à 2-2 sur la série.

 

Après une première mi-temps aussi pauvre que les Sixers ont proposé, on ne pouvait pas leur donner beaucoup de chances de remettre la série à égalité. Et pourtant c'est ce qu'ils ont fait en se remettant sur les rails pour aller conquérir la victoire.

 

En effet, avec un premier quart-temps à 12 points et 19% de réussite et un second quart à 19 points et 26%, la défense des Celtics faisait le travail et permettait de prendre le large de 15 points au moment de rejoindre les vestiaires. Evan Turner est le symbole de cette déroute en signant un 2/14 (5/22 au total pour 16 points) à faire pâlir Dwyane Wade lors de la première moitié du match.

 

20120307_hcs_sy4_031.jpg

 

Sous l'impulsion d'un Brandon Bass qui inscrit 10 points (15 sur le match) dans le seul 1er quart et d'un Rajon Rondo à 9 points et 9 passes à la mi-temps, les joueurs de Beantown neutralisent les Sixers. Entre pertes de balles, shoots manqués et/ou forcés les hommes de Doug Collins déjouent complètement.

 

Mais au retour des vestiaires, c'est un tout autre visage que nous proposent les Sixers en resserrant leur défense, ce qui mène à re-dynamiser l'attaque. Le retour aux affaires de Lou Williams, trop discret en première période, l'énergie de Thaddeus Young, Lavoy Allen et Jodie Meeks propulsent les locaux à 4 points de Boston à la fin du 3è quart.

 

Allen et Young pour l'énergie, Williams pour la marque

Ray-Allen.jpg

 

Young et Allen ont relégué Elton Brand et Spencer Hawes sur le banc dans cette seconde période. Et on ne peut blâmer Doug Collins, car les deux intérieurs remplaçants ont fait passer un sale quart d'heure à Kevin Garnett et consorts dans la peinture. Se battant sur chaque shoot, ils décrochent chacun 5 rebonds offensifs, Young terminant à 12 points, 9 rebonds et Allen à 8 points, 10 rebonds et 2 interceptions.

 

Quant à Lou Williams, il a été la locomotive derrière laquelle toute l'attaque des Sixers s'est accrochée. Signant son retour sur le parquet en inscrivant deux "and one" consécutifs, c'est lui qui a pris toutes les responsabilités. Il termine avec 15 points, 8 passes et 4 rebonds et surtout un rapport +/- de +28 !

 

Alors que l'on rentre dans le money time, Andre Iguodala, en délicatesse lui aussi avec son shoot, repointe le bout de son nez pour inscrire deux tirs à 3 points décisifs, le premier pour égaliser et le second pour donner 5 points d'avance à 36 secondes de la fin du match. Les Celtics ne s'en remettront d'ailleurs pas et laissent filer la victoire. Philadelphie inflige 61 à 37 sur la seconde mi-temps.

 

Kevin-Garnett-boston-celtics-sixers-playoffs-nba-2012.jpg

 

Pour les Celtics, Kevin Garnett n'a pas connu la même fortune qu'aux matches précédents et totalise 9 points à 3/12, 11 rebonds et 7 balles perdues. Paul Pierce et Rajon Rondo ont tenté de sauver leur équipe mais les 24 points, 6 rebonds du premier et les 15 points, 15 passes du second n'ont pas suffit.

 

Les Sixers reviennent à égalité 2 partout, le prochain match qui disputera à Boston, lundi.

 

 


 

 

 

 

Par Frédéric TRIPODI 

 

 

 

Source: BasketNews.Net

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil