144831030_crop_exact.jpg

 

Après avoir souhaité bonne chance dans sa rééducation à Andrew Bynum, après la découverte d’un os brisé dans son genou, Pau Gasol, avertit son ancien coéquipier sur le rôle de franchise player, dans des propos relayés par Ken Berger CBSSports :

 

« Il est difficile de savoir ce que c’est (ndlr: d’être le franchise player), avant d’être passé par là. Ça va être l’occasion pour lui de voir ce que c’est, mais s’il a peu de temps pour se préparer avant la saison, ça va être un peu plus difficile …. Mais l’année sera longue. Voyons voir si son corps tient et voyons s’il est en mesure de jouer tout au long de l’année, ça va être important. C’était déjà important pour lui, mais maintenant, avec un rôle différent avec beaucoup plus de pression, ça va être différent. »

 

Finalement heureux de rester aux Lakers, malgré certaines rumeurs qui l’envoyaient ailleurs, l’ailier-fort pense qu’Andrew Bynum va enfin avoir ce qu’il voulait : devenir l’option n°1 d’une équipe. Gasol estime pourtant que ce n’est pas un rôle si évident que cela à supporter :

 

« Plus de ballons, ça signifie plus de prises à deux aussi. Si tu es le go-to-guy, la défense va travailler très dur pour te limiter. Ils se concentrent d’abord sur la première option, afin d’obliger les options 2 et 3 à prendre leur responsabilités. Comme je l’ai dit, il faut se battre d’avantage, et la fatigue physique devient plus importante. Nous verrons bien ce que ça donne, ça va être intéressant. »

 

Gasol aurait aimé parler de tout ça directement à son ancien coéquipier, mais il n’en a pas eu l’occasion :

 

« Malheureusement, je n’ai pas pu le voir en Europe avant sa visite chez le médecin. Pour une raison quelconque, nous ne sommes pas arrivés à nous croiser. »

 

Pau Gasol sait ce que sait d’être un franchise player. C’est le rôle qu’on lui avait donné lors de son arrivée dans la ligue aux Grizzlies. Tout de suite à l’aise, sa meilleure saison individuelle, date de l’année 2006-07, lors de laquelle l’intérieur, alors âgé de 27 ans, avait compilé 20,8 points et 9,8 rebonds. Mais après trois éliminations consécutives au premier tour des playoffs, les Grizzlies ne les avaient pas disputés cette année là, et Gasol fut envoyé aux Lakers au cours de la saison suivante.

 

Après les propos récents de Charles Barkley, allant tout à fait dans le sens de ceux de Pau Gasol, Andrew Bynum saura à quoi s’attendre, et la pression qu’il devra supporter s’annonce du coup très importante.

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil