Lors du draft combine, Kevin Durant était en grande difficulté quand il fallut pousser 84 kg à la presse, avec les jambes. Peu reconnu pour le volume de ses muscles, contrairement à son nouveau rival LeBron James, Kevin Durant a pourtant d’autres qualités. Soulever du poids à la presse n’a jamais fait progresser au shoot et en intelligence de jeu. Cependant, même s’il n’est toujours pas une bête de muscle, Durant a travaillé cet aspect physique cet été selon NewsOK, et souhaite donc travailler au maximum sur ses points faibles pour s’approcher un peu plus de la perfection.

 

Depuis les jambes, en passant par les abdominaux, jusqu’au haut du corps, sur lequel il y a eu énormément de travail, Durant aurait en effet, nettement gonflé. Le joueur n’aime pourtant pas discuter de cette question, comme il le fait généralement quand on lui parle de ses qualités. Cela dit, il a largement laissé entendre qu’il était fier d’avoir réussi à gagner en force :

 

« Je suppose que nous saurons si je me suis assez renforcé quand nous commencerons la saison. Mais je me sens un peu plus carré, et l’entraîneur va me faire jouer quelques minutes au poste 4, donc je me dois d’être suffisamment fort pour garder les mecs d’en face. Je suis toujours impatient de montrer que je suis prêt à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour aider cette équipe. »

 

Nous le répétons, les physiques de James et de Durant sont incomparables, mais KD, du haut de ses 2,06m, dispose d’une taille intéressante pour jouer à l’intérieur. Il semblerait donc que Scott Brooks compte s’inspirer du jeu small-ball de ses anciens adversaires en finales NBA. Ceci parait plutôt intéressant au vu de la polyvalence affichée ces derniers temps par Kevin Durant.

 

Voici un bout de sa préparation physique à Akron, en compagnie de son rival et ami, LeBron James.

 

 

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil