Jeremy-Lin-Houston-Rockets.jpg

 

Après l’obtention de son contrat majuscule cet été – 25 millions de dollars sur 3 ans – et le tourbillon qui a entouré sa free agency avec la décision des Knicks de ne pas matcher l’offre des Rockets, Jérémy Lin n’a, semble t-il, pas changé.

 

On se souvient de la fameuse anecdote de Lin à New York, dormant sur le fauteuil de son frère, Josh, jusqu’à ce que son contrat soit garanti par les Knicks. Dix mois plus tard, l’expérience pourrait bien être en passe de se reproduire puisque Lin, qui vient de s’installer à Houston, n’a pas encore complètement fini de meubler son appartement. Il a donc du demander à son futur coéquipier Chandler Parsons d’emprunter son canapé pour une nuit de sommeil. Rafraîchissant.

 

 

JLiP91612-300x225.jpg

 

 

 

 

Retour à l'accueil