Spurs-vs-Thunder.jpg

 

Oklahoma City 98-101 San Antonio (0-1)


On attend une série exceptionnelle, force est de constater que la première manche fut à la hauteur de nos espérances. Au terme d'une bataille fabuleuse, les Spurs empochent le premier point après avoir été tancés comme jamais dans ces playoffs. La folle série de victoires (19 désormais) continue donc pour les éperons, mais cette série est loin d'avoir délivré tous ses secrets. Seconde levée mardi, toujours dans le Texas.

 

Le début de match est pourtant poussif. Spurs et Thunder tentent de se mettre en route sans vraiment y parvenir. Néanmoins, Oklahoma City prend le premier avantage, profitant des balles perdues par les locaux. Il faut l'entrée de Manu Ginobili pour secouer le cocotier Spurs. le virevoltant Argentin claque 10pts en 3min, dont un somptueux triple au buzzer du premier quart ! (18-24)

 

Sur la photo, Tim Duncan  (Spurs San Antonio) et Kevin Durant (Oklahoma City)

Spurs-_-Thunder.jpg

 

Le banc d'OKC va alors se mettre en évidence avec Derek Fisher et James Harden qui réussit son premier tir à longue distance. Les Spurs continuent de gâcher les possessions, mais le Thunder en profite à peine. Derek Fisher permet cependant aux siens de recoller tout près des Spurs. Russell Westbrook se met également en marche et Kevin Durant monte en régime pour permettre au Thunder de prendre les devants sur le fil, avant la pause (47-46).

 

Un avantage pas anodin, car les Spurs perdent totalement le fil du match. Ayant perdu 13 ballons à la pause (soit leur moyenne sur un match depuis le début des playoffs), ils se mettent maintenant à prendre de mauvais tirs et à se contenter d'artiller à distance. Oklahoma City en profite pour prendre le large . Il faut un panier à longue distance de Tony Parker pour stopper l'hémorragie, tandis que Tim Duncan essaie de se faire une place dans la raquette. Durant et Fisher continuent leur impressionnante série de tirs et malgré les quelques réussites de Ginobili, les Spurs sont en brave galère après trois quarts-temps (71-62).

 

Tiago Splitter apporte un peu de présence à l'intérieur et Gary Neal apporte son adresse pour permettre aux Spurs de rester en vie sur ce début de quatrième quart. Avec son banc sur le terrain, le Thunder ne résiste pas et prend un terrible 13-3. Les Spurs ont repris les devants sur un bon travail de Tony Parker dans la raquette (74-77). Les Spurs ont souffert, mais ont repris le contrôle des opérations et ne le lâcheront plus.

Gary Neal enfonce le clou d'un triple donnant de l'air aux siens. OKC ne survit que par des lancers-francs et subit l'impact défensif des Spurs retrouvés. Même Kevin Durant souffre le martyr face à Stephen Jackson (!) qui s'illustre aussi de l'autre côté du terrain grâce à un triple (84-91, 3min à jouer). Russell Westbrook et James Harden vont faire illusion jusqu'au bout, mais l'impeccable Manu Ginobili est totalement incontrôlable, et porte les siens vers une victoire dantesque (98-101).

 

Sur la photo, Manu Ginobili (Spurs San Antonio)

Ginobili-Varejo-e-Hilario-consolidan-su-posicion-de-titular.jpg

 

Manu Ginobili a été le grand bonhomme des Spurs avec 26pts (record de sa saison) à 9/14 aux tirs, 5rbds et 3pds. Tony Parker a livré une excellente seconde mi-temps (après une première très, très compliquée) avec 18pts, 8rbds et 6pds. Tim Duncan a également manqué des tirs inhabituels pour lui mais assure 16pts et 11rbds. Gary Neal ajoute 12pts, Tiago Splitter, 9pts et 6rbds, et Kawhi Leonard, 7pts et 7rbds. Boris Diaw a été plutôt efficace avec 8pts, 4rbds et 4pds.

 

Sur la photo, Kevin Durant (Oklahoma City)

kevin-durant.jpg

 

Pour Oklahoma City, seul Kevin Durant a été très bon avec 27pts, 10rbds, 4pds et 3ctres. Les stats de James Harden (19pts et 6rbds) ne résument pas son très mauvais match, alors que Russell Westbrook a beaucoup forcé (17pts à 7/21, 5rbds et 5pds). Derek Fisher fut surprenant avec 13pts à 6/8 aux tirs et Thabo Sefolosha a livré un gros match (7pts, 5rbds et 4ints).

Retour à l'accueil