okc-thunder-526-060612.jpg

 

San Antonio 99-107 Oklahoma City (2-4)

 

Un final grandiose pour une série grandiose. Oklahoma City a porté le coup de grâce à San Antonio cette nuit en s'imposant dans la douleur et après avoir compté 18pts de retard en première mi-temps, au terme d'un match déjà entré dans la légende.

Les Spurs auront vaillamment défendu leurs chances, mais ont manqué de ressources physiques pour tenir tête à une bande de jeunes loups affamés, une fois de plus portés par un Kevin Durant intouchable.

 

Le début de match confirmait bien que les Spurs n'étaient pas venus faire du tourisme. Tony Parker enfile rapidement 8pts et Tim Duncan rentre ses premiers tirs au poste. Scott Brooks se voit obligé de griller un temps-mort trop rapidement (15-8 en 5min de jeu). Russell Westbrook et Kevin Durant répondent instantanément, mais les Spurs sont définitivement bien en place et s'échappent derrière un Tony Parker fabuleux (17pts et 5pds après 12min !!). Heureusement, Derek Fisher joue les pompiers et réduit l'écart, mais les Spurs sont là et bien là (34-20).

 

Sur la photo, Serge Ibaka remercie Dieu (Oklahoma City)

ibloka.jpg

 

La domination texane ne sera pas démentie en second quart, même si les deux équipes vont faire jeu égal. Gary Neal et surtout Stephen Jackson le fou furieux rentrent en scène et s'illustrent à longue distance. En face, James Harden, toute barbe dehors, se montre et le Thunder semble pouvoir revenir rapidement. Il faut le retour au jeu d'un Tim Duncan au four et au moulin pour redonner le grand air aux Spurs. Les Texans semblent contrôler le match et comptent 18pts d'avance. Mais juste avant la mi-temps, va avoir lieu le premier tournant du match. Kevin Durant expédie un tir impossible à 3pts pour réduire l'écart (63-48). On ne le sait pas encore, mais le momentum a changé de camp.

 

Le Thunder revient avec de meilleures intentions sur le parquet et défie son adversaire. Kevin Durant montre la voie, et les Spurs commencent à se sentir oppressés. La salle s'enflamme, la défense et l'intensité globale du match montent encore de quelques crans, le match déjà extraordinaire, touche au sublime. Durant d'un triple, coupe l'écart à seulement 5 longueurs (67-62). Tim Duncan, toujours impassible, répond par deux fois, dont un dunk majestueux sur Serge Ibaka, mais le Thunder a bien repris le contrôle du match malgré son léger retard. Stephen Jackson continue son improbable festival à longue distance, mais comme un symbole, Durant donne au Thunder l'avantage d'un triple qui soulève la foule. Un bon finish de Tony Parker permet néanmoins aux Spurs de conserver un maigrelet pécule (81-80).

Le niveau de jeu atteint dans ce troisième quart dépasse l'entendement et nous promet un money time de toute beauté.

 

Sur la photo, Kevin Durant qui remercie Dieu

145828777 crop 650x440

 

Mais jamais le Thunder n'a semblé pouvoir dévier de sa route. Les locaux prennent l'avantage rapidement et ne le lâcheront plus, San Antonio restant muet de longues minutes. On regrettera simplement quelques décisions arbitrales litigieuses qui ont certainement privé les Spurs de quelques points. OKC en profitera pour creuser un écart important (84-90). Stephen Jackson arrive à la rescousse et se charge de tenir son équipe à flot, mais les Spurs commettent trop de fautes et le Thunder se régale sur la ligne. Les jeunes semblent pouvoir jouer jusqu'au bout de la nuit, là où certains Spurs (y compris Tony Parker) tirent la langue.

Tim Duncan tente quelques dernières offensives réussies, mais les Spurs n'arrivent plus à défendre efficacement. Le vieux guerrier Derek Fisher ajoute son grain de sel dans l'équation, et le Thunder s'envole définitivement vers une victoire somptueuse. Kendrick Perkins se chargera de clore les débats d'un gros dunk, offrant aux siens la qualification pour les NBA Finals (99-107).

 

 

Kevin Durant a porté le Thunder et aura été fabuleux avec 34pts à 9/17 aux tirs et 12/15 aux lfs, avec 14rbds, 5pds et 2ctres. Il a joué l'intégralité des 48min de jeu !

Russell Westbrook ajoute 25pts, également à 9/17 aux tirs, 8rbds et 5pds. James Harden compile 16pts, 5rbds et 4pds en sortie de banc, et Serge Ibaka ajoute 10pts, 4rbds et 2ctres.

 

Sur la photo, Kevin Durant, Russell Westbrook et James Hardem

san-antonio-spurs-v-oklahoma-20120602-202628-962.jpg

 

Pour les Spurs, Tony Parker termine avec 29pts et 12pds, à 12/27 aux tirs. Mais il termine son match sur un 4/16 aux tirs et fut limité à seulement 8pts et 2pds en seconde mi-temps.

Tim Duncan fut le métronome des Spurs avec 25pts, 14rbds, 2pds et 2ctres en 41min, son plus gros temps de jeu de la saison. Stephen Jackson ajoute 23pts en sortie de banc avec un 6/7 à 3pts et Manu Ginobili signe 10pts et 5rbds. Boris Diaw n'a pas marqué en 25min, ratant sa seule tentative mais cumulant 5rbds, 2pds et 2ints.

 

Sur la photo, Tony Parker en grande déception

279190-the-spurs-have-lost-two-straight-games-after-winning.jpg

 

Le Thunder peut désormais attendre en toute sérénité son adversaire pour les Finals, après une nouvelle démonstration de force stupéfiante. Le premier match des Finales aura lieu quoiqu'il arrive mardi prochain, à Oklahoma City, car le Thunder a un meilleur bilan que Miami et Boston.

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil