Doug-Collins-Philadelphia-76ers-v-Miami-Heat-ITiw0bzxYdAl.jpg

 

Depuis le trade d’Andrew Bynum à Philadelphie, les discussions vont bon train au sujet du comportement de l’ex-angelino. Après les commentaires de Kareem Abdul-Jabbar à son sujet et les quelques déclarations de certains membres du staff des Lakers, on avait de quoi douter de la motivation de Bynum à réellement progresser pour devenir un leader. Son éthique de travail est-elle ce qu’elle devrait être ? S’il n’écoute pas les conseils du meilleur scoreur de l’histoire de la franchise, qui respecte t-il ?

 

Dans une équipe où il sera l’incontestable option numéro 1 en attaque, Bynum pourra t-il passer un cap à la fois technique et mental pour pouvoir porter une franchise sur ses larges épaules ? Le staff des Sixers a en tout cas décidé de mettre le joueur, originaire du New Jersey, dans les meilleures conditions possibles comme en atteste cette récente déclaration de Doug Collins:

 

“Je ne me fais aucun soucis. Première chose: il ne faut pas juger une personne de l’extérieur. Andrew est quelqu’un de très poli, très articulé, brillant et qui connait le jeu. Je pense qu’il est très heureux d’être de retour à la maison. Il vient juste de s’installer en banlieue de Philadelphie et il apprécie d’être sur la côte est. Il voit d’un très bon oeil le fait d’être l’arme principale d’une équipe chaque soir et pas une deuxième ou troisième option comme c’était le cas aux Lakers. C’est une véritable étape dans sa carrière et il a l’occasion de montrer qu’il a passé un cap.. Il a un très bon sens de l’humour et je me sens vraiment très bien avec lui. »

 

Si Doug Collins arrive à mettre sous couveuse le géant de Plainsboro, cela limitera le risque de revoir certaines imbroglios de ce genre :

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil