Carmelo-Anthony-Knicks.jpg

 

Carmelo Anthony est l’un des joueurs les plus talentueux offensivement en NBA, c’est indéniable. Ses capacités à scorer de partout et dans toutes les positions sont hallucinantes, mais Melo a souvent été la cible de critique plus ou moins virulentes sur ses capacités à s’impliquer dans un collectif et à défendre.

 

Durant toute sa carrière NBA, Melo a été le meilleur scoreur de son équipe, tournant à 24,7 points de moyenne, depuis son arrivée dans la grande ligue. Cet été, avec Team USA, même s’il sortait du banc, il finit deuxième meilleur scoreur de l’équipe derrière Kevin Durant, et s’est même permis de battre le record de point pour un américain sur un match olympique avec 37 unités.

 

Se confiant au Wall Street Journal, il aimerait pourtant voir son rôle changer cette saison. A 27 ans, après avoir occupé le poste de shooting forward pendant toute sa carrière, il aimerait être plus souvent décalé au poste 4 afin d’utiliser ses qualités de jeu dos au panier, laissant quand même le poste de pivot à Amare Stoudemire :

 

image

 

« Je me sens très bien avec l’idée de jouer power forward. [...] Toute cette zone près du panier? Il peut l’avoir. Elle lui appartient totalement ! [rires]« 

 

Anthony plaisante, mais il aimerait aider l’équipe autrement qu’en étant seulement un scoreur :

 

« Je suis fatigué de marquer 30 ou 40 points par match. Il va probablement y avoir des moments où je devrais le faire, si on est dans une impasse, mais si je fais ça tous les soirs, nous n’aurons pas l’équilibre et la polyvalence nécessaires pour gagner. »

 

Ce manque d’équilibre a participé au naufrage New-Yorkais sur certains moments de la saison dernière. Combien de fois à-t-on vu Carmelo Anthony dribbler 3 ou 4 fois sur place avant d’envoyer un shoot casse-croûte à 3 points par manque de solutions. Déplacer Melo au poste 4 permettrait aux Knicks d’avoir leur deux meilleurs scoreurs dans la raquette pour travailler près du cercle, attirant la défense et laissant plus d’espaces au shooteurs que sont J.R. Smith, Jason Kidd ou Steve Novak derrière la ligne à 3 points.

 

Carmelo Anthony a beaucoup d’attentes en cette saison, il sait que c’est maintenant qu’il doit passer un cap, et a donc des objectifs ambitieux pour ses Knicks :

 

« Nous devons arriver à 50 victoires et obtenir l’un des trois premiers spots pour les playoffs. Nous devons avoir l’avantage du terrain en eoffseason. Une saison à moins de 50 victoires, pour moi, serait une saison ratée. »

 

Cette volonté de jouer 4 en décalant Stoudemire en 5 et bien sûr intéressante au vu des gros appuis et du savoir faire de Melo dos au panier. Cependant, Anthony n’aurait-il pas oublié qu’il jouait déjà avec un très bon pivot, Tyson Chandler ? Quelle serait sa place dans un dispositif tel que celui-là ? De plus, il serait ridicule de le bencher. Meilleur défenseur de la saison dernière, il est l’un des seuls joueurs majeurs à apporter une vraie présence en défense. Les Knicks peuvent-ils jouer à 3 intérieurs ? Ça risque d’être compliqué, et les joueurs risquent de se marcher sur les pieds.

 

A Mike Woodson donc, de trouver une solution, mais il est envisageable d’imaginer qu’Anthony restera shooting forward, laissant la raquette à Chandler et Stoudemire. Ceci ne l’empêchera pas de provoquer dos au panier, et d’attirer les prises à deux. Dans cette situation, à lui de donner la balle à l’intérieur, de ressortir sur un shooteur ou de tenter un fadeaway comme il sait très bien le faire. Il n’est pas le premier extérieur sachant jouer dos au panier à faire face à cette situation. Michael Jordan et Kobe Bryant raffol(ai)ent aussi de ses positions, et sav(ai)ent s’adapter à leurs coéquipiers pour ne pas manger tout l’espace. A Carmelo Anthony d’en faire de même et Mike Woodson aura du boulot pour recréer un collectif et un vrai fond de jeu dans cette équipe qui en a manqué cruellement ces dernières saisons. Dans cette optique l’arrivée de tous ces joueurs vétérans aux Knicks pendant l’intersaison, ne sera forcément qu’une bonne chose.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil