135796044.jpg

 

Pour Thanksgiving, les Wizards pourront enfin voir leur équipe au complet avec Nene, Ariza et le retour de John Wall. Ce trio s’annonce très prometteur offensivement, mais les fans des Wizards devront attendre le retour du meneur passé par Kentucky, blessé au genou.

 

Quelle solution s’offre à Washington maintenant ? Pro Basketball Talk s’est penché sur le problème des Wizards pour les 2 mois à venir.

 

La logique voudrait que A.J. Price soit titulaire à la mène. Remplaçant de Darren Collison à Indiana lors des trois saisons précédentes, Price jouait en moyenne 13 minutes par match. Son faible temps de jeu peut s’expliquer par ses pourcentages catastrophiques aux tirs (33 % dont 29 % à 3 points…). Price est un bon passeur, mais commet encore beaucoup trop de pertes de balles.

 

Mais malgré tous ces chiffres inquiétants, il s’avère que Price serait la meilleure (ou plutôt la moins mauvaise) solution à la mène en l’absence de John Wall. Les Wizards ont essayé Shelvin Mack au poste de meneur pendant la summer league, mais cela n’a pas été couronné de succès. Le résultat était le même lorsque Bradley Beal a été décalé au poste 1. Enfin, des joueurs comme Jordan Crawford ne sont pas des meneurs, même s’ils ont souvent la balle en main.

 

Les Wizards peuvent aussi gérer leur attaque différemment, en sollicitant plus souvent leur pivot brésilien Nene.

 

Le General Manager des Wizards, Ernie Grunfeld, aura un oeil attentif  sur la liste des joueurs coupés pour trouver le bon joueur à signer, sur le court terme. Mais sur une faible durée, il faudra que cette recrue soit performante rapidement.

 

Le plus probable serait de voir Washington ne pas recruter de meneur supplémentaire. Le problème est que Washington n’a qu’une petite chance de faire les playoffs,  et sans John Wall, il sera difficile d’être parmi les 8 premiers à l’Est.

 

Le GM Ernie Grunfeld s’est exprimé à ce sujet lors d’une conférence de presse.

 

« Il ne s’agit pas d’un joueur qui devra prendre le relais de John. Il s’agit d’un effort collectif. »

 

Malgré tout, l’absence de John Wall leur sera très difficile à combler. Surtout sans plan B…

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil