65752_339206136184466_1059873690_n.jpg

William Kossangue a été auteur de 16 points mais Luçon s'incline.

 

Championnat de France, National 2:

 

Luçon - Mont-de-Marsan : 73-76. Absents en fin de match, les Luçonnais concèdent une défaite qui pourrait leur coûter les play-offs. William Kossangue a été brillant avec 16 points, mais cela n'a pas suffit à Luçon de venir à bout de Mont-de-Marsan.

 

Les Landais devaient garder intactes leurs chances de maintien. Leur maladresse partagée ne leur autorisa guère d’espoir de succès .... Avant qu’un passage en zone dès l’entame du second quart (il fallait bien tenter quelque chose : 20-10), remette les Montois en selle en moins de trois minutes (13’ : 22-21) et ne les porte même aux commandes : 23-22, une minute plus tard.

 

Le temps pour Naïm El Kdhar de faire son entrée et de trouver comme souvent, le chemin du panier adverse à deux reprises au-delà des 6,25m. La détermination et l’efficacité luçonnaise ne semblaient cependant pas, et depuis le coup d’envoi, à son niveau habituel. Les deux temps-mort demandés par Laurent Hay dans cette seconde séquence en témoignaient.

 

Défensivement, le LBC lâchait égaIement du terrain et surtout largement et étonnamment le second quart.(29-13). Plus vifs, plus mobiles, et défensivement plus présents, les Vendéens contrôlaient mieux leur sujet mais les Landais s’étaient vus offrir une opportunité à laquelle ils ne renonçaient pas (30’ : 56-55). La tendance restait la même dans la dernière séquence. La triplette Borval/Kossangue/Soufou était cependant au four et au moulin.

 

C’était toutefois un mano a mano qui se disputait dans les ultimes minutes (61-63,67-67,69-70). Les Montois la revendiquaient cette victoire chez le dauphin. À quarante-cinq secondes du buzzer final, ils la portaient à bout de bras (69-72). Elle devenait officielle. En oubliant de jouer dix minutes, le LBC n’oubliera pas cette désillusion qui pourrait leur coûter les play offs.

 

LUÇON : Bocquier 2, Dacourt 4, El Khdar 6, Kossangue 16, Grimaud 4, Retkus 9, Borval 21, Soufou 11.

 

MONT-DE-MARSAN : Valverde 3, Joie, Ruop 4, Tajan 18, Dossarps 12, Laffite 3, Diasse10, Ruiz 7, Fernandez 2, Ganmavo 17.

 

01-12-12_n2_01.jpg

Guidé par Guy Kodjo (17 points), Pornic n’a pas douté

 

N2M. Pornic - Pays d’Olonnes : 85-73. Malgré une fin de match difficile, les Pornicais ont affiché une belle qualité de jeu hier soir.

 

À égalité parfaite, huit victoires pour douze défaites, en pénétrant sur le parquet du complexe du Val Saint Martin, les deux formations connaissaient l’importance, peut-être vitale, de la rencontre pour continuer leur chemin en Nationale 2 à six journées de la fin du championnat.

 

Battus d’un petit point, 74-75, à l’aller salle Beauséjour, les joueurs d’Yves Erhet ne devaient donc plus calculer mais s’imposer face aux Vendéens de Sébastien Cartier pour s’éloigner de la zone dangereuse et se donner une bouffée d’oxygène comme .il en souffle sur la Côte de Jade. Les premières minutes auraient pu semer le. doute dans le camp des supporters pornicais qui verront Stepanovic inscrire coup sur coup deux paniers primés. Les"Reds", sans paniquer, répondront du tac au tac par Kodjo-Sitchi et Laout, et creuseront même un premier écart (15-8, 5’). Quelques imprécisions locales relanceront les Vendéens qui échoueront à 21-23 à la fin du premier quart-temps.

 

Alors que Joneliunas et J. Vachin trouveront à qui parler aux rebonds avec Radojevic, mais profitant des maladresses visiteuses, Pornic maintiendra la pression pour atteindre la pause avec onze longueurs d’avance. Continuant sur leur lancée. les locaux creuseront un ,écart qui mettra les visiteurs dans une position très inconfortable pour atteindre un déficit de 4 points à la fin du troisième quart-temps.

 

N’ayant plus rien à perdre les Vendéens reviendront alors sur le parquet avec une défense tout terrain qui gênera énormément les Pornicais qui encaisseront un cinglant 12-0, et il faudra que Joneliunas stoppe l’hémorragie. Mais que le dernier quart-temps fut dur pour Pornic, son coach et ses supporters. « Une nouvelle fois on se fait peur ", soufflait Yves Erhet alors que son homologue amer regrettait : « Nous avons trop manqué d’intensité dans tous les domaines pour pouvoir nous imposer. »

 

PORNIC : Laout14, Montout 2, Leclesve, Brement 12, Blondet 4, A. Vachin, Guy Kodjo-Sitchi 17, I. Vachin 19, Joneliunas 17. Entraîneur : Yves Erhet

 

PAYS D’OLONNES : Tribodet 3, K. Mourier 2, E. Mourrier 8, Perrocheau 8, Wilson 8, -Stipanovic 8, B. Boutry 4, K. Boulin 7, M. Boutry 20, Radojevic 5. EntraÎneur : S. Cartier.

Retour à l'accueil