Dans la fureur de Belgrade, la JSF Nanterre n’a pas tenu la distance (73-43).

 

Comme attendu, le Partizan Belgrade a mis le feu d’entrée de match, prenant déjà quelques longueurs d’avance au terme du 1er quart-temps (16-7, 10e). Déjà distancée à la pause (37-25, 20e), la formation de Pascal Donnadieu à bien essayé de revenir dans la bataille (43-34, 25e), mais un 8-0 dans la foulée des Serbes relégué loin derrière les Nanterriens (51-34, 27e ; 53-38, 30e). Le 4ème quart-temps fût une formalité pour les locaux (64-38, 33e), qui s’imposaient sans forcer. Pour Nanterre, la marche était bel et bien trop haute.

 

jeremy-nzeulie-jsf-nanterre-eb13.jpg

Si elle n’était pas passée loin de l’exploit contre le CSKA Moscou, la JSF Nanterre n’a pas existé ce vendredi, sur le parquet du Partizan Belgrade (73-43). Impuissants face à la défense serbe, les champions de France se déplaceront à Barcelone lors de la prochaine journée.

 

Le Partizan Belgrade de Dragan Milosavljevic (26 pts) n’a fait qu’une bouchée de Nanterre ce vendredi, lors de la deuxième journée de l’Euroligue (73-43). Infranchissable en défense (35% à deux points, 7/23 à trois points et 13 pertes de balle pour le champion de France), les Serbes ont rapidement tué le suspense dans le troisième quart. Ils ont dominé leurs adversaires dans tous les compartiments du jeu. L’évaluation collective parle d’elle-même : 97-30… A noter qu’aucun Nanterrien n’a inscrit plus de dix points dans cette partie à sens unique. On retiendra aussi la folle ambiance de la Pionir Arena, peuplée de quelques 7500 fous furieux. Comme toujours...

 

Bons débuts, mais...

 

Si la JSF débutait la partie de la meilleure des manières, avec deux paniers d’Ali Traoré (qui jouait son premier match sous ses nouvelles couleurs) et un majoré signé Trent Meacham (2-7), les locaux commençaient leur entreprise de démolition de la raquette francilienne en l’absence de Jo Passave-Ducteil, blessé. S’ils couraient d’abord après le score (10-12), ils passaient un 11-4 pour attaquer le deuxième quart sur le score de 21-16. Dominés à l’intérieur et pas toujours heureux de loin, à l’image de Seryi Gladyr, les Nanterriens étaient rapidement repoussés à -10 (26-16). Mam’ Jaiteh et Gladyr, enfin adroit, remettaient Nanterre dans le coup (26-21), mais Belgrade repartait de plus belle et menait de 14 points à la pause (37-23 MT). Nanterre a passé les trois dernières minutes du deuxième quart-temps sans marquer. La faute aux pertes de balle, à la maladresse aux tirs et au manque d’impact aux rebonds.

 

Déplacement à Barcelone à suivre

 

La deuxième période débutait par deux minutes sans point. Un mutisme rompu par Trent Meacham, à trois points (37-26). Les Serbes repartaient au large (43-29), mais Jérémy «X» Nzeulie relançait la machine à trois points, avant une interception de Will Daniels et un dunk de Mam’Jaiteh (43-34). L’ambiance en prenait un coup. Pas pour longtemps… Si la JSF était clairement dans un jour sans en attaque, ce n’était pas le cas de Bogdan Bogdanovic, bouillant (51-34). Même les lancers ne rentraient plus pour la JSF… Il y avait +15 à la fin du troisième quart (53-38). Nanterre continuait à se battre, à l’image de ce double-contre d’Ali Traoré. Mais ce n’était pas suffisant pour entraver la marche en avant de ce Partizan Belgrade décidemment trop fort (73-43 score final ; plus gros écart : +33). Côté top scoreur nous retrouvons les incontournables Dragan Milosavjlevic 26pts et Bogdan Bogdanovic 16pts. Chez la JSF aucun joueur à plus de 10 pts... 

 

Prochains rendez-vous pour Nanterre ? La réception de l’Asvel en Pro A, puis un déplacement à Barcelone en Euroligue.  

 

 

Résultats du groupe A : 

 

2e journée

 

CSKA Moscou-Budivelnik Kiev 72-67

Fenerbahçe-Barcelone 75-70

Partizan Belgrade-Nanterre 73-43      

 

 

 

Retour à l'accueil