Kevin-Durant-Kevin-Love-USA-Basketball

La Summer League terminée, le monde du basket se tourne désormais vers le Mondial espagnol avec impatience ! Après l’annonce d’un premier groupe de 19 joueurs susceptibles de décoller pour Madrid à la fin août, le Team USA vient d’annoncer le nom des partenaires d’entraînement de l’équipe élite. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y aura de belles oppositions aux camps de Las Vegas en début de semaine prochaine.

 

Favoris inévitables à leur propre succession, les États-Unis font les choses bien avant d’aller défendre leur titre en terres ibériques. Car si LeBron James et Carmelo Anthony ne feront pas partie du voyage cette année, Coach K a tout de même du bon matos sous la main afin de préparer cette compétition comme il se doit. Ainsi, le Team USA vient de lâcher une liste contenant les 13 compagnons d’entraînement réquisitionnés pour venir mettre en condition les membres de l’équipe A. L’occasion pour Mike Krzyzewski de réaliser de premières sélections en vues des prochaines compétitions internationales, comme ce fut le cas pour DeMarcus Cousins et Kyrie Irving, tous deux passés par la USA Select Team et aujourd’hui appelés en équipe première.

 

En effet, parmi les noms déjà lâchés, on retrouve deux rookies et cinq sophomores – dont quatre faisaient partie de la NBA All-Rookie first team pour la saison 2013-2014. Une moyenne d’âge plutôt jeune donc pour constituer cette équipe de challengers, probablement afin de créer l’envie chez ces joueurs de venir représenter leur nation lors des prochains étés. Malgré leur jeune âge, les 13 sparring partners auront du répondant lors du camp d’entraînement qui se déroulera du 28 au 31 juillet à Las Vegas, jugez plutôt :

 

Meneurs : Trey Burke, Victor Oladipo, Marcus Smart

 

Arrières/Ailiers : Tobias Harris, Jimmy Butler, Tim Hardaway Jr., Dion Waiters, Harrison Barnes, Draymond Green, Doug McDermott

 

Intérieurs : Mason Plumlee, Miles Plumlee, Cody Zeller

 

Chicago, Orlando et Golden State sont donc les plus représentés avec deux membres de leurs rosters respectifs présents dans cette USA Select Team. On y retrouve également les frères Plumlee qui, faute d’évoluer dans la même franchise, pourront se donner quelques nouvelles entre deux rebonds. Tous ces jeunes auront donc la chance de pouvoir s’entraîner, trois jours durant, face aux meilleurs et sous les ordres de l’un des meilleurs coaches de la planète. Entre ça et rouiller dans un gymnase du Wyoming, le choix est vite fait…

 

Lorsque l’on voit la composition des adversaires d’entraînement du Team USA, on se dit que cela va être drôlement dur de titiller l’équipe qui partira en Espagne le mois prochain. À la fin, c’est toujours les Etats-Unis qui gagnent comme dirait l’autre.

 

 

Source texte: NBC

 

 

 

Retour à l'accueil