b692d_130214161738-01-michael-jordan-horizontal-ga-copie-1.jpg

 

Pour fêter dignement les 50 ans de Michael Jordan, News Basket Bêafrika  vous propose de revivre ses cinq moments de légende en Finale NBA. Quatrième volet avec le Game 5 des NBA Finals 1997.

 

"Compte tenu des circonstances, c’est pour moi le plus grand match de Michael". Ces paroles ne sortent pas de la bouche du dernier pékin moyen mais bien de Phil Jackson himself. Une chose est sure, lorsque coach Jackson parle de son protégé qui lui a permis de remporter ses cinq premiers titres en tant que coach, mieux vaut ne pas prendre ses mots à la légère. 

 

Il faut bien le dire, ce match du 11 juin 1997 restera comme une des plus grandes performances de la carrière légendaire de Michael Jordan. Non pas pour ses habituelles lignes de stats d’un autre monde, ni d’un buzzer-beater venu de la planète Mars ou encore moins d’un dunk dont seul sa Majesté a le secret. Non rien de tout cela. Des statistiques qui feraient néanmoins pas mal d’envieux de nos jours : 38 points à 13/27 aux tirs, 7 rebonds et 5 passes et 3 interceptions. Du très bon Michael, sans plus. Mais alors pourquoi ces mots de Phil Jackson ?

 

Ceux de son lieutenant légendaire, Scottie Pippen en disent également long sur cet exploit hors normes : "En raison des circonstances, dans un match aussi important, j’avoue que c’est la plus grand performance de Michael que j’ai vue". On aurait parlé de circonstances atténuantes dans le cas ou Jordan serait passé à côté de ce match 5 des Finales, vu la difficulté de la tâche. Les spécialistes parlent plutôt de circonstances que seul Jordan pouvait surpasser. Il est vrai que disputer une rencontre de finale NBA malade comme un chien, n’est pas ordinaire, encore moins banale lorsque la performance est immense.

 

Comment Michael Jordan a pu disputer ce Game 5 des Finals 1997 alors qu’il fut frappé d’une intoxication alimentaire ? C’est la veille de la rencontre en se réveillant que Jordan est comme paralysé, en sueur. D’après les médecins, le légendaire numéro 23 est out pour le match du lendemain. 

 

C’est sans compter sur Jordan qui ratera tout de même deux jours d’entrainements. Quelques heures avant l’entre-deux il est en tenue, prêt à en découdre avec les Jazz (2 victoires partout avant ce match 5) mais également avec la maladie. Phil Jackson ne se fait pas prier et Jordan est bien présent comme titulaire au coup d’envoi. Dès le départ on sent le bide arriver gros comme une maison, Jordan est hors de forme avec seulement 4 petits points à la fin du premier quart-temps.

 

Mais c’est là que Jordan est supérieur à quiconque. Petit à petit, Sa Majesté va retrouver le jeu qui le caractérise si bien. L'apogée de ce que l’on surnommera par la suite le "Flu Game" interviendra 40 secondes avant la sirène finale alors que le score est de 85 partout. Seul à 3pts et bien servi par Pippen, Jordan offrira la victoire au siens pour un score final de 90 à 88. Bien plus qu’une victoire ce fut une prouesse physique. L’illustration parfaite que Jordan est l’un des plus grands compétiteurs tout sports confondus. Un exploit dont seul le sport réserve, un de plus dans l’immense carrière de Jordan.

 

"C’est probablement la chose la plus que difficile j’ai jamais faite, si on avait perdu j’aurais été dévasté."

 

 

 

 

Retour à l'accueil