magic-johnson-michael-jordan.jpg

 

Pour fêter dignement les 50 ans de Michael Jordan, News Basket Bêafrika vous propose de revivre ses cinq moments de légende en Finale NBA. Premier volet avec le Game 2 des NBA Finals 1991.

 

L'obstacle Pistons enfin avalé, Michael Jordan accède enfin à la plus grande scène du basket américain : la finale NBA. En face de lui, un monument. Les Lakers et leurs cinq titres dans les années 1980, Magic Johnson, James Worthy, AC Green et compagnie. Côté Bulls, aucun joueur ne possède la moindre expérience de ce grand rendez-vous.

 

Pourtant, les Bulls ont été assez impressionnants précédemment pour ne pas se présenter en victimes expiatoires. Ils possèdent l'avantage du terrain, et le Chicago Stadium n'attend qu'une chose pour s'enflammer, l'entre-deux du premier match. Au bout des 48min pourtant, c'est la déception qui dominera. Emmenés par un Magic Johnson au top de sa forme (19pts, 10rbds et 11pds), les Lakers ont remporté ce premier match, alors que le maître des lieux avait eu la balle de match. Pas résignés pour un sou, les Bulls promettent de revenir plus forts.

 

Excellent au premier match, Michael Jordan va pourtant connaître un début de match contrasté. Rapidement pénalisé par les fautes, il doit abandonner la surveillance rapprochée de Magic Johnson à son compère Scottie Pippen. Ce choix de Phil Jackson sera décisif, Pip contribuant à sérieusement ralentir le meneur des Lakers. MJ, lui, restera longtemps bloqué à seulement 2pts marqués avant le début du festival : 13 tirs consécutifs réussis dont certains frôlent l'insolence. Intouchable, Michael Jordan effectue alors un des gestes les plus marquants de l'histoire de la NBA. Partant pour dunker main droite, il décide dans les airs de changer de plan et place un lay-up main gauche incroyablement spectaculaire. Le bilan chiffré est indiscutable : 33pts à 15/18 aux tirs (!!), 7rbds et 13pds et la victoire au bout.

 

Les Lakers ont le sentiment d'avoir gardé la main sur la série, et d'avoir fait le plus dur en prenant une manche dans l'Illinois. Mais cette victoire lancera les Bulls sur de bonnes bases. S'en suivront trois succès d'affilée au Great Western Forum d'Inglewood, qui consacreront la franchise pour la première fois et placeront Michael Jordan dans une nouvelle dimension, celle des champions NBA. Le premier titre d'une longue série...

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil