03132013_conley_670-1.jpg

Après des défaites contre des ténors tels que Oklahoma City ou Denver ces 10 derniers jours, les Clippers devaient se reprendre hier soir face aux Memphis Grizzlies. Des Grizzlies en back-to-back, qui avaient gagné la veille à Portland.

 

Le premier quart-temps se résume à un duel  Tayshaun Prince (12 points dans la priode) - Blake Griffin (8 points, 3 passes décisives dans le même temps). Les débats sont équilibrés, fluides et les deux attaques déroulent. Marc Gasol égalise peu avant la fin de la période sur un tir à 5 mètres (24-24).

 

Le début de deuxième quart-temps n’a pas la même physionomie et c’est Memphis qui va prendre 7 points d’avance grâce à 7 points de Mike COnley et 8 de Quincy Pondexter en sortie de banc. Il faut le retour sur le parquet de Chris Paul et Blake Griffin pour que les Clippers reviennent avant la pause. Le duo score 21 points dans la période pour remonter leurs troupes à seulement 2 points à la mi-temps (52-54).

 

le format du troisième quart-temps est également quelque peu identique mais on sent clairement que les Grizzlies ont l’emprise sur la rencontre. Marc Gasol enfile les jumper comme des perles (11 points dans cette rencontre) et en face les Clippers ne répondent que par des actions individuelles, basés sur des isolations sans fin. Le résultat est immédiat puisque LA ne score que 17 points dans le quart-temps et se retrouve mené 69-75 à l’entame du money-time.

Dans l’ultime période les deux formations se répondent coup pour coup entre Chauncey Billups (10 points) d’un côté et Quincy Pondexter ou Jerryd Bayless de l’autre (80-86). C’est alors que Zach Randolph, très discret jusque là, décide de prendre les chose en main. Il enfonce Odom au poste bas puis lui pique un rebond offensif sous son nez, l’écart grimpe à 80-90. Les Clippers ne reviendront plus et un airball de Lamar Odom ramène les 19 316 spectateurs du Staples Center au bercail. Los Angeles n’aura inscrit que 33 points en deuxième mi-temps.

 

Il s’agit de la 14e victoire des en 15 rencontre des Grizzlies qui font plus que jamais figure de challenger extrêmement dangereux à l’ouest.  Avec 5 joueurs à plus de 11 points et des taux de réussite très élevés, résultat d’un basket léché, Memphis a tout à fait mériter ce succès.

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil