DSCN0347-1-.JPG

Hier soir dans une salle d'André Roche de Vanves plein à craquer, a eu lieu la rencontre de gala en vue de venir en aide à de nombreux bénévoles travaillant sur le terrain aux côtés de la population centrafricaine qui traverse des moments difficiles depuis ces derniers temps.

 

Ce match de gala qui opposait deux équipes (Bamara vs RCA) composé de fauves centrafricains des années 80 à 2013 s'est déroulé en présence de nombreux centrafricains dont le propriétaire de News Basket Bêafrika Cyrille Ngario, la famille Lavodrama, la famille Kossangue et l'ancien fauve Donatien Laguerre qui ont fait le déplacement.

 

En prenant la parole, l'un des organisateurs Symphorien Crozon a d'abord remercier les deux associations qui font un travail remarquable aux côtés de la population centrafricaine en cette période douleureuse. Il a également remercier tous les joueurs ainsi que toutes les personnes qui ont accepté l'invitation de venir apporter leur contribution à cette rencontre dont les fonds seront directement reversé à ses deux associations en vue d'aider la population.

 

Après un échauffement bien poussé des deux côtés, place maintenant au match qui s'annonce déjà explosif entre les deux équipes qui se connaissent parfaitement malgré les générations différentes.

 

 

Un match spectaculaire à plein rebondissement...

 

Dès l'entame de la rencontre, la RCA emmené par le jeune meneur prodige centrafricain Leroy Bokassa se montre percutant face à une défense des Bamaras encore en rodage. Mis en difficulté, les hommes du légendaire Marcel Bimalé tentent de revenir dans la partie grâce à un panier de Yann Balikouzou derrière la ligne des trois-points, mais c'était sans compter sur la puissance physique d'Alban Ludovic Moundy qui obtient deux lancers francs sur une faute commise par l'ancien capitaine des fauves Maixent Mombollet. Bousculés, les bamaras ne parviennent pas à maîtriser les débats face à l'armada collectif de la RCA qui se met en valeur à chaque possession, à l'image d'un Christian Siris sorti du four. A la fin du premier quart, les black de la RCA sont toujours devant au score.

 

DSCN0322-1-.JPG

Dans le deuxième quart, l'on va assister à un duel explosif et spectaculaire entre les deux équipes pour le plus grand plaisir des fans. C'est le moment choisi par Leroy Bokassa pour mettre le feu à la salle André Roche (cross-over, no-look pass, adresse à trois-points tout y est..). Les deux coachs des bamaras Dominique Pounzi et Marcel Bimalé décident de demander un temps mort en effectuant quelques changements afin de limiter la casse. Très bon choix tactique, puis que les Bamaras vont enfin se montrer agressifs en défense à l'image du quatuor Patrick Doubro-Ludovic Moundy-Aubin Limo-Maturin Kolega. L'assistant-coach de la RCA Félicien Ngouyon n'entend pas les choses de cette oreille et demande un temps mort à son tour pour remobiliser ses troupes. Maixent Mombollet profite d'une erreur de marquage de Patrick Doubro et remet la RCA sur les bons rails, mais réponse immédiate de Yannick Zachée qui monte au dunk sur un no-look pass de Igor Yarisse. Les deux adversaires se livrent alors une bataille rude et mettent la pression sur le duo arbitral à chaque faute sifflée. Fin du 2e quart et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 48-43 en faveur de la RCA.

 

Guy Kodjo et Yann Balikouzou sortis du four résistent à Christian Siris

 

Au retour des vestiaires, le coaching du duo Pounzi-Bimalé va payer, car les reds vont passer à la vitesse supérieure dans le sillage d'un Guy Kodjo très adroit derrière l'arc. Face au come back des hommes de Pounzi, la RCA se remet entre les mains de Christian Siris qui répond coup sur coup avant de s'offrir un contre sur Mathurin Kolega profitant à Bokassa qui marque sur un lay-up main gauche. Yann Balikouzou revient à la charge en inscrivant 6pts consécutifs et remet la pression sur la RCA. Un seul point sépare désormais les deux équipes (62-63) à la fin du 3e quart temps et la RCA reste devant.

 

Guy Limo enrhume la défense de la RCA

 

Tout va se jouer dans les 10 dernières minutes de la rencontre dans lesquelles chaque possession est capitale. Kodjo et Bokassa se livrent une excellente bataille, mais Siris récidive deux fois d'affilée pour mettre la RCA à l'abri (64-75). Il reste 5 minutes à jouer, Yannick Zachée obtient la faute sur un dunk manqué pour réduire le score (69-75). Temps mort demandé par le banc de la RCA. Cela ne donne rien, car Guy Kodjo va enfoncer le clou grâce à un 3/3 aux lancers francs et donne l'avantage aux bamaras pour la première fois de la rencontre à une minute du coup de sifflet final (81-80). En grand danger, les joueurs de la RCA tentent tout pour revenir mais leurs tentatives échouent sur le cercle. Bien servi en tête de raquette, Balikouzou inscrit un panier important qui va s'avérer décisif (83-80), car malgré les deux lancers francs marqués par Maixent Mombollet à 45 secondes du terme (83-82), ne changeront rien au tableau du score. Victoire donc à l'arrachée des bamaras qui ont réussi à réaliser un parfait hold-up dans les ultimes secondes de la rencontre.

 

DSCN0345-1-.JPG

Guy Kodjo qui aura été le grand bonhomme côté bamara, a été élu MVP de la rencontre. Tandis que Leroy Bokassa a montré qu'il a bien un immense talent pour son jeune âge. Sans doute, l'un des jeunes à suivre de près...

 

 

Les autres images...

 

DSCN0342.JPG

DSCN0311-1-.JPG

 

DSCN0306-1-.JPG

 

DSCN0307-1-.JPG

 

DSCN0346-1-.JPG

 

DSCN0338-1-.JPG

 

DSCN0319-1-.JPG

 

DSCN0320-1-.JPG

 

DSCN0327-1-.JPG

 

DSCN0304-1-.JPG

 

DSCN0313-1-.JPG

 

Les autres photos à venir....

 

 

 

Retour à l'accueil