Manu-Ginobili.jpg

Au sortir d’une saison mitigée, faite d’exploits nous rappelant quel formidable joueur il est, mais aussi d’irrégularités nous rappelant son âge (36 ans), Manu Ginobili s’est présenté régénéré au training camp. Il a fait l’impasse sur le Tournoi des Amériques avec l’Argentine pour se reposer mais aussi travailler en vue de la saison prochaine, et cela se voit.

 

Signataire d’un nouveau (probablement le dernier) contrat de 14 millions de dollars sur les deux prochaines saisons, l’Argentin sait qu’il est attendu au tournant. Alors deux membres du coaching staff des Spurs ont passé plusieurs jours chez lui, en Argentine afin de le préparer physiquement. Et ce travail pourrait bien être payant.

 

« Il n’était pas lui-même physiquement, la saison dernière » assure Ettore Messina, coach du CSKA Moscou et ancien mentor de Ginobili à Bologne au début des années 2000. « Il était maigrelet, il avait l’air vidé, fatigué. »

 

Comme atteint par ces années (et étés avec la sélection) de dur labeur, trahi par un corps trop souvent la cible de blessures diverses. Alors les Spurs vont prendre soin de lui, peut-être encore plus qu’ils ne le font avec Tim Duncan ces dernières années. C’est également dans cette optique que Marco Belinelli, un joueur aux qualités similaires à l’artiste argentin a été choisi pour renforcer les lignes arrières.

 

Après une semaine de training camp, Manu Ginobili semble en tout cas en pleine forme. 14 points à 4/4 aux tirs, quelques inspirations géniales à la passe, le CSKA a payé pour assister au show Ginobili, avant que celui-ci ne soit définitivement laissé sur le banc en fin de rencontre (un peu moins de 20 minutes). Rien ne pouvait faire plus plaisir à Messina.

 

« Il n’est plus la même personne, on a l’impression qu’il a rajeuni de cinq ans » confiait-il à la sortie de la rencontre dans le San Antonio Express-News.

 

Après Duncan revenu à son meilleur niveau l’an dernier à 37 ans, Manu Ginobili pourra-t-il suivre le même chemin ? Si oui, soyez certains que les Spurs seront au rendez-vous  en mai et juin prochain. Encore une fois…

 

 

 

Retour à l'accueil