13471_big.jpg

 

Grâce à un incroyable panier à trois-points au buzzer de Marcelinho Huertas, Barcelone a réussi un hold-up à domicile dans le match 1 de la finale espagnole, 81-80, face au Real de Madrid.

 

Il restait trois secondes à jouer quand il a reçu le ballon. Madrid menait 80-78. Marcelinho Huertas était dans sa moitié de terrain. Le meneur brésilien sprinta balle en main pour déclencher un tir dans la course peu après le milieu de terrain. Bingo, avec la planche, au buzzer. 81-80. 

 

A domicile, Barcelone peut s'estimer presque chanceux, heureux de prendre l'avantage dans cette finale. Car le Real a fait la course en tête durant quasiment toute la partie. L'avance madrilène est montée jusqu'à 17 points au cours du troisième quart (60-43). 

 

Madrid régnait dans la peinture avec Ante Tomic (16 points à 8/16 et 7 rebonds), alors que Jaycee Carroll s'occupait de dégainer à longue distance (18 points à 4/7 à trois-points).

 

Mais Barcelone a réussi à passer un 27-14 aux visiteurs dans le dernier quart. L'impact de Pete Mickeal (17 points à 6/8 et 5 rebonds) a été décisif. Dans les dernières minutes, le Barça a fait preuve d'un grand sang-froid, à l'image des trois-points cruciaux d'Erazem Lorbek (18 points à 8/9 et 5 rebonds) et Juan Carlos Navarro (21 points à 4/9 derrière l'arc). La suite, c'est Huertas qui l'a écrite.

 

Cette finale se joue au meilleur des 5 manches, le match 2 se joue vendredi, toujours en terre catalane.

 

Le buzzer beater de Huertas


 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil