032313_vswas_670.jpg

Le terme « victoire au goût amer » est sans doute le meilleur résumé du succès qu’ont obtenu cette nuit les Warriors face aux Wizards, 101 à 92. En effet, s’ils remportent le match, ils perdent du même coup Steph Curry, touché à la cheville en fin de match alors qu’il attaquait le panier.

 

Curry (35 points, 8 passes, 2 interceptions) avait auparavant fait l’essentiel, et mis ses coéquipiers sur la bonne voie avec un match absolument énorme. Son 13 sur 18 symbolise la très belle perf’ des siens au shoot (49,3%), véritable clé du match. La domination de David Lee (11 points, 15 rebonds, 4 passes) dans la raquette a aussi été un facteur important. Harrison Barnes (16 points, 8 rebonds) et Klay Thompson (18 points) complètent le tableau.

 

Toutefois, le match a également basculé dans le 3e quart-temps, quand John Wall (14 points, 3 rebonds, 3 passes) s’est embrouillé avec Thompson, recevant là sa deuxième technique et rentrant prématurément au vestiaire. Après sa sortie, Cartier Martin (23 points, 3 rebonds, 3 passes) s’est imposé comme l’arme principale de Randy Wittman, mais n’a pas suffi.

 

Golden State (40 – 31) conserve donc 2 victoires d’avance sur Houston, mais l’absence à venir de Curry enjoint à relativiser cette marge… Washington (25 – 44) manque l’occasion de prendre la 10e place à l’est de Toronto.

 

 

 

 

Retour à l'accueil