20130131_kkt_st3_002.0_standard_709.0.jpg

 

Victimes des braqueurs de la bande à Nico Batum, les Mavs, privés de Kaman et Nowitzki, continuaient leur road trip du côté d’Oakland pour affronter les Warriors, orphelins de Steph Curry.

 

Le début de match va être à l’avantage de Golden State. Grâce à l’adresse de Klay Thompson, les Warriors vont rapidement prendre 8 points d’avance (16-8). Malheureusement pour Mark Jackson, Thompson va écoper de sa troisieme faute personnelle à cinq minutes de la fin de ce premier quart-temps. Sa sortie va alors geler l’attaque californienne et permettre à Dallas de revenir à 5 points (28-23) derrière l’activité de Shawn Marion (18 points et 17 rebonds) et de Vince Carter.

 

Le deuxième quart temps va partir sur un faux rythme. Approximatif en attaque, Golden State va voir Dallas revenir dans le match. Jackson va ainsi être contraint de rappeler un Thompson à trois fautes. Pari risqué mais payant. Le sophomore va remettre les Warriors dans le sens de la marche mais l’aggressivité d’O.J. Mayo va permettre à Dallas d’échouer à deux points à la mi-temps: 55-53.

 

Au retour des vestiaires, Klay Thompson va repartir sur les mêmes bases et emmener David Lee dans son sillage. Golden State va alors accélerer et prendre neuf points d’avance (73-64) à  cinq minutes de la fin du quart temps. Mais Dallas ne va pas abdiquer. Trois tirs primés de Carter, de Mayo et de Rodrigue Beaubois au buzzer vont une nouvelle fois anéantir l’avance des Warriors, et ramener les Mavs à un point (80-79).

 

L’entame du dernier quart temps ne vas pas réussir à Vince Carter. Avec un tir forcé, un tir contré et une faute technique, Vinsanity va être le déclencheur d’un 12-0 des Warriors (92-79) pour ouvrir la période. Comme un refrain, l’intensité des « Dubs » va diminuer et Dallas va revenir à égalité sur un 13-0 grâce à O.J. Mayo (25 points, 6 passes et 5 rebonds) et… Vince Carter (22 points et 4 passes). Le money time va être dingue. David Lee, à une passe d’un triple double  (15 points, 20 rebonds et 9 passes), va donner 2 points d’avance aux Warriors avant qu’O.J. Mayo ne convertisse qu’un seul de ses deux lancers. 98-97 à 42 secondes du buzzer.

 

Après une attaque vierge pour Golden State, c’est Andrew Bogut d’un contre litigieux sur Brandon Wright qui va préserver l’avantage des siens. Deux lancers de Jarrett Jack plus tard (100-97), Dallas va avoir une dernière chance d’envoyer le match en prolongation à deux secondes de la fin de la rencontre. Mais Vince Carter va tenter et rater un tir désespéré à trois points. Les Warriors s’imposent donc après avoir mené tout le match au terme d’un money time completement fou !

 

C’est la troisième victoire consécutive pour Golden State qui s’accroche comme jamais à sa 5e place à l’Ouest.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil