201302241755645334281-p2-copie-1.jpg

 

Après une victoire au forceps après prolongation face à San Antonio vendredi, Golden State ouvrait un road trip de 5 matchs avec un déplacement à Minnesota cette nuit. Menés pendant la majeure partie de la rencontre, les Warriors sont revenu pour l’emporter 100 à 99.

 

Les Warriors étaient pourtant mal embarqués. A moins 16 dans le premier quart temps, victimes, de l’abattage de Nikola Pekovic (21 points et 8 rebonds), c’est l’entrée de Jarrett Jack (23 points, 8 passes et 5 rebonds) et de Carl Landry (19 points et 9 rebonds) qui va changer le cours du match. Les deux compères vont remettre Golden State dans le sens de la marche, et rejoindre les vestiaires à seulement 5 points des Wolves.

 

Grâce à Derrick Williams (23 points et 12 rebonds), Minnesota va toutefois s’accrocher à son avance. A -6 à 6 minutes de la fin du match, David Lee (22 points et 13 rebonds) va lancer la révolte des Warriors. Bien aidé par l’adresse de Steph Curry (18 points, 5 rebonds, 5 passes et 5 interceptions), Golden State va revenir et même passé devant. Mais un 2+1 de l’omniprésent Ricky Rubio (16 points, 11 passes, 8 rebonds, 6 interceptions), va permettre aux Wolves d’espérer l’emporter. Mais le Monsieur Clucth des Warriors, Jarrett Jack, va doucher les espoirs du Target Center et offrir aux siens une victoire importante.

 

C’est le troisième succès des Warriors qui semblent avoir retrouver leur fighting spirit. Seule ombre au tableau, l’absence d’Andrew Bogut. Mark Jackson a annoncé avant la rencontre qu’il ne veut prendre aucun risque avec son pivot Australien… Blessure différente, même refrain. Les coéquipiers de David Lee vont donc devoir affronter Indiana, New York, Boston et Philly en comptant sur Andris Biedrins et Festus Ezeli. Deux options qui leur ont porté chance jusqu’à alors.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil