hi-res-6705868_crop_exact.jpg

 

Il aura fallu attendre le money time pour que les Spurs fassent la différence. A La Nouvelle Orléans, les quadruple champions NBA ont été bousculés par une jeune et intéressante équipe des Hornets, pourtant privée d’Eric Gordon.

 

Ces derniers, portés par un excellent Greivis Vasquez, auteur de son record de passes en carrière (13 pour seulement 2 pbs en plus de ses 8 points à 4/8 et 6 rebonds en 37 minutes), ont pris le dessus dans le deuxième quart temps, leur permettant de rentrer aux vestiaires avec 7 points d’avance (50-37).

 

TP met le trois points de la victoire

 

Mais derrière, en partie grâce à un bon Tony Parker, les Spurs ont attaqué la deuxième mi-temps sur un 19-5. Un bon passage de l’ancien Spur Roger Mason Jr. (8 points à 3/7 et 2 pds en 27 minutes) permis à La Nouvelle Orléans de revenir à égalité à la fin du troisième quart temps (71 partout).

 

Le dernier quart temps fut très indécis, avec un nombre important de changement de leader. Anthony Davis (21 points à 6/12 et 7 rebonds en 29 minutes) et Al-Farouq Aminu (17 points à 8/16, 7 rebonds, 3 pds et 3 contres en 37 minutes) furent très précieux de part leur intensité. Mais c’est l’expérience des Spurs et leur jeu sur demi-terrain qui a fait la différence. Boris Diaw (4 points à 2/3, 4 rebonds et 6 pds en 30 minutes), du poste, a régalé de passes un excellent Tim Duncan (24 points à 10/15, 11 rebonds, 3 pds pour 5 bps et 3 contres en 34 minutes). Et Tony Parker (23 points à 9/19, 6 pds pour 0 balle perdue et 3 rebonds en 35 minutes) a mis le dernier trois points pour passer devant à 50 secondes de la fin (95-97). Derrière les Spurs ont fait un stop et se sont imposés de 4 points (95-99).

 

Nando De Colo n’est pas entré en jeu. En face, Austin Rivers a eu du mal (7 points à 1/9, 2 pds et 3 bps en 24 minutes).

 

 

 

 

Retour à l'accueil