Multimillionnaires pour les plus défavorisés, milliardaires pour la plupart, les propriétaires de franchise sont au coeur du quotidien de la NBA. Si certains sont connus du grand public par leur passion du sport et leur implication dans la vie de leur franchise comme Mark Cuban, Michael Jordan ou encore Dan Gilbert, d’autres sont en revanche d’illustres inconnus… Sans tricher, qui pourrait citer les noms des propriétaires des Houston Rockets ou des Memphis Grizzlies ? Entrepreneurs, héritiers, investisseurs, surdiplômés ou autodidactes, tous ont utilisé une partie de leur fortune pour acquérir une franchise NBA et rejoindre le monde du sport professionnel. Mais tous n’ont pas la même approche quant à la façon de diriger leur club. Qui sont donc les trente propriétaires des franchises NBA ? Aujourd’hui, les consortiums…

 

Plusieurs franchises ne sont pas la propriété d’un seul homme, mais d’un groupe d’investisseurs ou d’entreprises…

 

Atlanta Spirit Group (CEO, Bruce Levenson) (Atlanta Hawks) 

 

Créé en 2004 ● Achat de la franchise en 2005 pour $250 millions ● Autre(s) franchises possédées : -

 

images-2.jpg

 

Après l’échec de la vente de la franchise à l’homme d’affaire Alex Meruelo en 2011, Atlanta Spirit Group est encore aujourd’hui le propriétaire de la franchise de métropole de Géorgie. Un groupe de sept businessmen compose ce pool d’investisseurs : Michael Gearon, Jr., Bruce Levenson, Ed Peskowitz, J. Rutherford Seydel, Todd Foreman, J. Michael Gearon, Sr., et Beau Turner. Ce consortium, formé en 2004, a racheté l’année suivante les Atlanta Hawks, les Atlanta Thrashers (franchise de NHL revendue en 2011 et qui a depuis déménagé à Winnipeg) ainsi que la Philips Arena. Malgré la présence d’une équipe compétitive, les Hawks n’ont jamais été de réels candidats au titre NBA, et sont aujourd’hui dans le ventre mou de la Conférence Est. Il ne fait pas de doute que le consortium souhaite vendre l’équipe, mais pour l’heure, aucune nouvelle offre n’a été reçue.

 

Boston Basketball Partners L.L.C. (CEO, Wyc Grousbeck) (Boston Celtics) 

 

Créé en 2002 ● Achat de la franchise en 2002 pour $360 millions ● Autre(s) franchises possédées : -

 

boston.jpg

 

Consortium fondé en 2002 à l’initiative de Wyc Grousbeck, Boston Basketball Partners L.L.C parvient à racheter les Boston Celtics la même année pour la somme de $360 millions. L’organisation s’appuie essentiellement sur six investisseurs : Wyc Grousbeck donc, mais aussi son père H. Irving Grousbeck, les hommes d’affaire Steve Pagliuca, John Svenson et William Egan, et Robet Epstein, représentant un groupe d’investisseur portant le nom de « The Abbey Group ». Trois autres investisseurs rejoindront le consortium l’année suivante : Paul Edgerley, Glenn Hutchins et James Pallotta. Grousbeck est le porte-parole du groupe ainsi que le président délégué. Il a fait fortune en créant sa propre société d’investissement et en rachetant des entreprises en difficultés avant de les remettre sur pied.

 

Depuis le rachat de la franchise, les Celtics ont connu des hauts et des bas, mais sont de retour au sommet depuis la formation du trio de choc composé de Paul Pierce, Kevin Garnett et Ray Allen, ponctué d’un titre de champion en 2008, et l’éclosion du meneur Rajon Rondo. Mais avec une équipe vieillissante, il faudra impérativement reconstruire dans les prochaines années.

 

Madison Square Garden, Inc. (CEO, James Dolan) (New York Knicks) 

 

Créé en 2010 ● Achat de la franchise en 1997 pour $300 millions ● Valorisation à $9 milliards ● Autre(s) franchises possédées : New York Rangers (NHL), New York Liberty (WNBA), Connecticut Whale (AHL)

 

james-dolan.jpg

 

Les New York Knicks sont la possession d’un consortium nommé Madison Square Garden, Inc., créé en 2010 suite à une scission avec l’ancien propriétaire, la société Cablevision, qui avait acheté les Knicks en 1997. James Dolan, ancien CEO de Cablevision est à la tête de la franchise depuis maintenant près de quinze ans. Après des débuts prometteurs ponctués par une finale en 1999, la franchise sont sombrer pendant près de dix ans, enchaînant les graves erreurs stratégiques, ce qui vaudra une infinité de critiques à Dolan. Une nouvelle s’est cependant ouverte en 2010 avec les arrivées successives d’Amaré Stoudemire et Carmelo Anthony, deux stars de la ligue. Outre les Knicks, le consortium gère également plusieurs autres franchises sportives, comme les New York Rangers en NHL, les New York Liberty en WNBA ou encore les Connecticut Whale, équipe de ligue mineure de hockey, et des salles de spectacle très prestigieuses comme le Madison Square Garden, le Radio City Music Hall, le Beacon Theatre et le Chicago Theatre.

 

Professional Basketball Club, LLC (CEO, Clay Bennett) (Oklahoma City Thunder) 

 

Né en 1959 ● Achat de la franchise en 2006 pour $325 millions ● Fortune estimée à $50 millions ● Autre(s) franchises possédées : Tulsa 66ers (D-League)

 

okc.jpg

 

Après avoir été l’un des actionnaires minoritaires des San Antonio Spurs pendant les années 1990, Clay Bennett prend la tête d’un consortium ayant pour but d’accueillir les Hornets dont la salle a été endommagée par l’ouragan Katrina. Il convainc la NBA de relocaliser temporairement les New Orleans Hornets en Oklahoma et l’opération est un grand succès. Fort de cette réussite, Bennett émet le désir d’implanter durablement une franchise à Oklahoma City. Il prend contact avec Howard Schultz, alors propriétaire des Seattle SuperSonics, qui souhaite vendre sa franchise NBA dans les plus brefs délais.

 

Bennett et son groupe d’investisseur rachètent donc les Sonics pour $350 millions, et devant le refus de la ville de construire une nouvelle salle, ils relocalisent la franchise à Oklahoma City en 2008 et la renomme « Oklahoma City Thunder ». Avec la présence d’une star comme Kevin Durant dans l’effectif, le Thunder peut voir l’avenir avec sérénité et ambition. Clay Bennett a également pris des responsabilités au sein de la ligue, et est aujourd’hui à la tête de la commission de relocalisation des franchises.

 

Maple Leaf Sports & Entertainment (CEO, Larry Tanenbaum) (Toronto Raptors) 

 

Créé en 1991 ● Achat de la franchise en 1998 pour $125 millions ● Valorisation à $1,9 milliard ● Autre(s) franchises possédées : Toronto Maple Leafs (NHL), Toronto Marlies (AHL), Toronto FC (MLS)

 

toonto.jpeg

 

Le consortium trouve ses origines dans la société qui gérait le Maple Leafs Garden et l’équipe des Toronto Maple Leafs dans l’Amérique des années 1920. Bien plus tard, en 1991, l’empereur des supermarchés au Canada, Steve Stavro, rachète la société et devient le propriétaire des Maples Leafs. L’homme d’affaire Larry Tanenbaum rachète 25% des parts de l’entreprise 1996. Deux ans plus tard, le consortium rachète les Toronto Raptors ainsi que l’Air Canada Centre. Stavro revend ses parts a l’Ontario Teachers’ Pension Plan en 2003, le fond de pension des enseignants de la province de l’Ontario, et Tanenbaum hérite du fauteuil de président délégué. Le consortium possède aujourd’hui quatre équipes, les Raptors, mais aussi less Toronto Maple Leafs en NHL, le Toronto FC en MLS et les Toronto Marlies en AHL, ligue mineure de hockey, et serait en discussion pour acquérir un club du championnat de Premier League en Angleterre. Outre ses franchises, le consortium gère également l’Air Canada Centre et le BMO Field, les enceintes où évoluent ces équipes, et possèdent des chaines de télévisions comme NBA TV Canada, GolTV Canada ou encore Leafs TV.

 

Après trois ans d’attente, le fond de pension cherche est enfin parvenu à revendre la société aux groupe de télécommunications Rogers et Bell. Ces deux multinationales possèdent désormais chacune 37,5% de l’entité, et Larry Tanenbaum conserve ses 25%.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil