613x459--2-.jpg

 

Dans la rencontre opposant les deux équipes qui encaissent le moins de points par match de la ligue, on ne s’attendait pas à voir plus de 200 points inscris au tableau d’affichage. Mais avec ces Pacers là, tout est bien possible. Indiana termine la rencontre face aux Chicago Bulls – toujours privés de Joakim Noah et Kirk Hinrich – avec son meilleur total de points de la saison (111) pour remporter son 14e match d’affiler à domicile. Il s’agit de la première fois en 41 rencontres que les Bulls s’inclinent alors qu’ils scorent plus de 100 points.

 

Plus important que de simples chiffres, avec ce succès Indiana reprend le « tie-breaker » aux Bulls ce qui pourrait s’avérer crucial dans la course pour le titre de la Central division. Les Pacers ont fait une différence définitive lors du troisième quart-temps en passant un 15-4 qui leur a offert 12 longueurs d’avance (79-67). Paul George (21 points, 11 rebonds) et David West (29 points) furent comme à leur habitude les leaders d’Indiana.

 

De leur côté les Bulls se sont fait une nouvelle frayeur quand Marco Belinelli est mal retombé sur sa cheville en première mi-temps. L’italien a finalement terminé la partie avec son meilleur total de la saison (24 points), bien appuyé par les 19 du joueur de la semaine en NBA, Nate Robinson. Il s’agit de la troisième défaite en 9 matchs pour Chicago qui voit son adversaire du soir recoller au classement (29-19 tous les deux).

 

Score final : 111-101.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil