Après un match satisfaisant contre le Nigéria, le Mali était très attendu ce vendredi contre le Cameroun. Hélas ! Ce fut une humiliante déroute pour Modibo Niakaté et ses coéquipiers. 

 

650x360-cmr_mli_nzeulie.jpg

Contrairement au premier match contre le Nigéria, les Aigles ont connu une entrée très difficile dans ce match. En effet, pendant les six premières minutes, les protégés de José Ruiz n’ont réussi que deux paniers (4 points). C’est donc fort logiquement que les Camerounais dominent ce premier quart-temps largement en tête (29-6).

 

On était encore loin de se douter que le rapport de force n’allait plus changer. En effet, le second quart-temps n’a été que la confirmation de la domination des Lions Indomptables qui atteignent la mi-temps à 49-12 avant de largement s’imposer 89-35, soit 54 points de différence. Deuxième record dans ce 29e Afrobasket 2013 après la correction de la Tunisie face au Burkina Faso (100-45, soit 55 points de différnce).

 

Maladroits dans la distribution (au moins 14 pertes de balles contre 4 au Cameroun pendant les deux premiers quart-temps), maladroits à l’attaque, les Aigles ont été étouffés pendant toute la rencontre par une sélection camerounaise qui a joué en roue libre.

 

Dans cette rencontre, les Aigles ont présenté un visage très pale au maigre public du Palais des sports d’Abidjan. Cela à l’image du capitaine Modibo Niakaté à qui rien n’a presque réussi dans ce match. Visiblement dépité par des poulains méconnaissables, José Ruiz n’a eu qu’à constater le massacre.

Considéré comme le « Meilleur Malien » contre le Nigéria, Namory Boundy a fait de son mieux pour éviter la noyade collective à son équipe. Dans la première rencontre de la seconde journée du groupe, la Nigeria avait battu le Congo par 93-75.

 

cmr_fa.jpg

Il faut noter que le Mali est à sa 17e participation au championnat d’Afrique masculine de basket contre 7 présences au Cameroun. Mais, à Abidjan, le Mali aligne une équipe expérimentale alors que les Camerounais sont assez expérimentés dans ce genre de compétition. Mais, cela ne saurait être une excuse pour les nôtres.

 

Pour leur dernière sortie de la poule D, le Mali affronte le Congo-Brazzaville dimanche prochain, le 25 août, pour la 3e place du groupe. Mais, selon le programme officiel, aucune sélection ne sera éliminée à la fin de ce premier tour.

 

Toutefois, il y aura naturellement un classement afin d’établir l’ordre des rencontres des huitièmes de finale. Ainsi, les pays qui sont bien classés dans les différents groupes vont s’éviter à ce niveau de la compétition. Le Mali doit impérativement battre le Congo pour éviter l’Angola, qui domine le groupe C, et rencontrer soit le Cap-Vert ou le Mozambique en huitièmes.

 

 

 

Retour à l'accueil