130408104335-carmelo-anthony-kevin-durant-040813.home-t3.jpg

La première affiche de la journée, opposant les Knicks au Thunder, n’aura pas été mollassonne comme peuvent l’être les matchs du début d’après-midi en NBA. Les paniers ont fusé, le rythme était très engagé, et c’est sur un tir de JR Smith dans les derniers instants – alors que le match du Knick était très moyen jusque là – que New York a pu s’imposer dans l’Oklahoma. Score final 125-120.

 

La douzième victoire de suite des Knicks a donc été très spectaculaire, dans un choc entre les deux meilleurs scoreurs de la NBA, Kevin Durant et Carmelo Anthony, qui a tenu ses promesses de ce côté là. A l’image de son équipe, Melo prend l’avantage sur KD (36 points contre 27) même si la superstar de New York a pris 29 tirs contre les 17 de Durant. Au classement du meilleur marqueur, Carmelo passe devant le triple meilleure marqueur NBA, même s’ils ont très peu défendu l’un sur l’autre dans ce match.

 

Une nouvelle pluie de trois points

 

C’est d’ailleurs la bonne défense de Serge Ibaka (13 points à 6/6 au tir, 6 rebonds, 5 contres) qui a permis de contenir Melo en début de rencontre, avant que les tireurs extérieurs des Knicks remettent la machine en marche. Les Knickerbockers ont tiré à 15/34 à longue distance, les role players ayant un impact capital dans la réussite extérieur des visiteurs : Jason Kidd (14 points, 4 trois points) et Chris Copeland (13 points, 2 trois points) auront offert de bonnes minutes à un effectif affaibli par les blessures en attaque comme en défense. Le tir à trois points est le meilleur moyen de faire exploser les compteurs offensivement et il faut souligner que les Knicks ont mis au moins 29 points dans chaque quart-temps face à la 4e défense NBA à l’entame du match1. Pourtant, ils n’ont pas vraiment été capables de stopper les hommes de Scott Brooks eux-même, puisque le Thunder a shooté un incroyable 58% au tir sur la rencontre !

 

Screen-Shot-2013-04-07-at-10.19.42-PM.png

 

Concours de croquage entre Smith et Westbrook

 

Les Knicks et le Thunder ont deux des plus gros « croqueurs » de ballons en NBA. Et ce soir, ils s’en sont donnés à coeur-joie. Russell Westbrook passe près du triple-double (37 points, 11 rebonds et 8 passes) mais prend 27 tirs, soit 10 de plus que Durantula, et surtout n’a pas trouvé son franchise player en fin de rencontre pour lui permettre de remettre le Thunder dans le match. Du côté de New York c’est JR Smith qui a arrosé à tout va, marquant 17 points sur ses 16 premiers tirs. Pourtant, le favori pour le titre de Sixième homme de l’année termine le match de la meilleure des manières, enchainant deux tirs extérieurs en 30 secondes pour donner 7 points d’avance à NYC à 56 secondes de la fin du match. Il termine avec 22 points (7/18 au tir), 7 rebonds et 4 passes pour sauver son match jusque là bien terne. Pourtant, malgré tout ce mangeage de ballon, le match a été très propre puisque les Knicks n’ont perdu que 6 ballons pour 13 turnovers pour les locaux.

Screen-Shot-2013-04-07-at-10.20.31-PM.png

 

Melo et les Knicks tiennent le coup dans les derniers instants

 

Dans une Chesapeake Bay Arena toujours pleine, et avec beaucoup d’entrain du public pour cette belle affiche, les Knicks ont pris le contrôle du match dans le second quart-temps sous l’impulsion de celui qui sera sans aucun doute désigné joueur de la semaine demain après-midi. Anthony, après avoir scoré 40 points au moins dans les 3 derniers matchs, va mettre les Knicks sur orbite avec 5 tirs rentrés en fin de première mi-temps pour donner 10 points d’avance à New York. Cet avantage, les Knicks le conserveront pendant tout le troisième quart-temps, mais c’est au début du dernier quart-temps que le Thunder va revenir comme un boulet de canon et reprendre l’avantage sur un 12-4 (105-104 OKC, 6min57 à jouer).

 

Il faudra alors que les Knicks (50-26) se reprennent grâce à leurs deux meilleurs marqueurs (15 points à eux deux après que le Thunder soit repassé devant). C’est une belle victoire pour New York, qui conforte sa 2e place de la conférence est (2,5 matches d’avance sur Indiana) en terminant la saison comme une fusée avec 12 victoires de suite. Ils auront au moins atteint leur objectif des 50 victoires.

 

Le Thunder (56-21) laisse échapper la première place de la conférence ouest avec cette défaite puisqu’ils avaient l’opportunité de repasser devant San Antonio. Il leur reste 5 matchs pour reprendre l’avantage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil