deng_hp_130313.jpg

Tom Thibodeau va en faire des cauchemars pendant longtemps. Après avoir chuté dimanche face aux Lakers, Chicago s’est fait complètement détruire à Sacramento. Dans ce qui est désormais la pire défaite de la franchise face aux Kings, les coéquipiers de Derrick Rose, toujours en costume, n’ont jamais vu le jour, et s’inclinent 121 à 79.

 

C’est simple, dès la mi-temps (65 – 36), on pouvait quitter la salle sans avoir à se soucier du score final. En tirant à 38,6%, dont 09,5% derrière l’arc, tout en laissant leurs adversaires finir à 54,2%, et inscrire 50 points dans la raquette, les hommes de l’Illinois ont laissé peu de place au suspense.

 

Tyreke Evans (26 points, 5 rebonds, 7 passes) a été le maître d’orchestre à la tête d’une symphonie parfaitement exécutée, avec Isaiah Thomas (22 points, 3 rebonds, 3 passes) en premier violon. Patrick Patterson (14 points, 9 rebonds, 2 passes) a profité de la blessure de DeMarcus Cousins pour imposer sa loi dans la peinture, tout comme Chuck Hayes (10 points, 8 rebonds).

 

Carlos Boozer (21 points, 7 rebonds, 4 passes) a semblé bien seul dans ce naufrage en Californie, seul Nate Robinson (19 points, 3 passes) étant également capable de sortir une copie correcte. Joakim Noah (6 points, 9 rebonds) et Luol Deng (10 points, 4 rebonds) ont été bien en dessous de leurs standards.

 

Chicago (35 – 29) reste 5e à l’est, mais est maintenant à égalité parfaite avec Boston et Atlanta. Sacramento (23 – 43) laisse Phoenix et Nouvelle-Orleans seuls au fond de la conférence ouest.

 

 

 

 

Retour à l'accueil