032513_nohden_tsmain2.jpg

Toutes les bonnes choses ont une fin. Les Denver Nuggets l’ont appris à leur dépend hier soir en s’inclinant à la Nouvelle-Orléans et en stoppant leur série de 16 victoires consécutives. Privé de Ty Lawson Denver n’avait tout simplement l’énergie suffisante pour défendre sur une équipe des Hornets en feux.

 

Les chiffres sont impressionnants: 7 joueurs de Monty Williams ont scoré plus de 11 points. shooté à 56% à 3 points (14/25), 93% aux lancers-francs et laissé l’une des meilleures équipes de la ligue à 37% aux tirs. La star de la soirée fût l’inattendu rookie Brian Roberts, qui profitait de l’absence de Greivis Vasquez pour être titulaire à la mène, qui réalisa le meilleur match de sa jeune carrière avec 13 points, 18 passes décisives et 7 rebonds.

 

Les Nuggets ratèrent totalement leur premier acte et étaient menés 59-38 à la pause. En deuxième mi-temps, à chaque fois que lesh ommes de Georges karl réalisèrent un retour à 11, 12 ou 13 longueurs, un gros shoot de Ryan Anderson (23 points, 9 rebonds) ou un rebond de Anthony Davis ou Robin Lopez venait redonner une chance supplémentaire à la Nouvelle-Orléans. Darius Miller a également surpris avec 16 points à 7/8 aux tirs.  La particularité des Hornets hier soir ? Faire débuter trois rookies. Après avoir battu Boston et Memphis en fin de semaine, c’est un autre ténor qui vient tomber à la New Orleans Arena.

 

Voir Andre Miller (9 points, 6 passes) jouer 39 minutes n’est sans doute pas l’idéal pour les Nuggets. Danilo Gallinari a terminé avec 24 points et le banc de Denver n’a scoré que 31 points. Cette défaite leur fait perdre, au moins provisoirement, l’avantage du terrain en playoffs au profit des Clippers. Au programme pour Denver: un déplacement à San Antonio puis la réceptions de Brooklyn.

 

Score: 110-86

 

 

 

 

Retour à l'accueil