201211092025735551390-p2.jpg

 

Les deux premières victoires des Rockets, marquées par deux festivales offensifs de James Harden (37 puis 45 points) n’auraient elles été qu’une illusion ? On pourrait le penser quand on observe le bilan des Rockets et de leur leader depuis.

 

Houston s’est incliné une troisème fois consécutive hier soir face aux Memphies Grizzlies et leur arrière star a une nouvelle fois réalisé un match catastrophique (18 points à 4 sur 18 aux tirs, 4  rebonds, 4 assists et 5 balles perdues).

 

Les Rockets avaient pourtant bien débuté la rencontre. Portés par Chandler Parsons (19 poits à 8/13 aux tirs) adroit à l’extérieur, Houston menait de 7 points au terme du premier quart-temps (17-24). Les choses se sont ensuite singulièrement compliquées pour les Texans qui semblent ne toujours pas avoir trouvé les bons automatismes en attaque (seulement 17 passes décisives). En défense Omar Asik (13 rebonds) s’est parfaitement opposé à Marc Gasol (6 points à 3/12) mais Zach Randolph, Mike Conley et Rudy Gay n’ont eu aucun mal à martyriser les Rockets en seconde période (50 points à eux 3).

 

Houston remporte les trois derniers quart-temps de la rencontre et s’en va glaner un succès relativement facile (85-93) tant l’attaque des Rocket ne s’est jamais mise en marche. Quand James Harden va, tout va. Depuis 3 rencontres le contraire c’est le contraire qui est d’actualité.

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil