lacsas-670-121107.jpg

 

C’en est fini. Le plus beau départ de l’histoire des San Antonio Spurs s’arrête à 4 victoires. Les Los Angeles Clippers ont eu raison des hommes de Gregg Popovich, 106 à 84. Tel un medium, Pop avait envisagé, en conférence de presse: la défense. Ses joueurs se sont en effet montrés incapables de stopper les Clips, qui ont déferlé 48 minutes durant sur la raquette texane, utilisant leur puissance physique à bon escient. TP et ses potes ont fait leur âge, tout simplement, face une équipe qui n’a jamais aussi bien porté le surnom de Lob City.

 

Les alley-oops ont littéralement plu sur le Staples Center, offrant au public un spectacle des plus divertissants. Symbole du match, DeAndre Jordan, impressionnant dans les stats(20 points, 11 rebonds, 4 blocks) et monstrueux dans le jeu. Les intérieurs de San Antonio n’ont jamais réussi à le controller, et la bête, nourrie à foison par Chris Paul (10 points, 12 assists) et Eric Bledsoe (15 points, 5 assists), s’est livré à un Slam Dunk Contest avec lui-même. Les deux meneurs californiens ont par ailleurs réalisé d’excellentes prestations, prenant aisément de vitesse le backcourt des Spurs.

 

Ils ont également délivré maintes passes à Blake Griffin (22 points, 10 rebonds), auteur d’un match de la même trempe que son collègue de la raquette et de son deuxième double-double de la saison. Ces 4 larons ont eu droit à une standing-ovation lorsque Vinny Del Negro les a sortis pour le garbage time.

 

Derrière eux, Jamal Crawford (10 points), Matt Barnes (12 points), Willie Green (11 points) et Lamar Odom (0 points) étaient en retrait. Pour Odom, cela commence à devenir préoccupant, puisque l’ancien de la maison n’apporte strictement rien au collectif des Clippers…

 

En face, les chauvins assumés que nous sommes retiendrons le match très décevant de Tony Parker (4 points, 6 assists). Tim Duncan a également baissé de régime (10 points, 6 rebonds), et Manu Ginobili n’a pas brillé pour son retour (9 points). Danny Green fut le meilleur marqueur de l’équipe (12 points). Notons le match correct de Boris Diaw (8 points), et enfin l’entrée de Nando De Colo, qui a joué 7 minutes, le temps d’inscrire 4 points, ses premiers en NBA, et de se faire casser les chevilles par Jamal Crawford.

 

Les coéquipiers de TP ont couru après le score tout le match. Si ils ont plutôt tenu le choc en première mi-temps, les assauts incessants des Clips les ont submergés dans la seconde. La revanche des play-offs 2012 tourne donc à l’avantage des vaincus, et les jeunes ont terrassé leurs aînés, grâce à leur fougue et à leur puissance. Les Clips se reprennent, après 2 défaites, et passent à 3-2, tandis que les Spurs concèdent leur première défaite, à 4-1.

 

Les Statistiques :

 

Screen-Shot-2012-11-07-at-10.31.00-PM1.png

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil