613x459--10--copie-1.jpg

 

DeMarcus Cousins qui reste au vestiaire pendant la 2e mi-temps. Cela restera l’image forte de ce match, qui a vu les Clippers remporter leur 12e victoire consécutive, et les Kings rechuter après leur victoire face à Golden State. Le « franchise player », si on peut l’appeler ainsi, de Sacramento a été laissé de côté par Keith Smart après le repos. Un signe fort du désordre qui règne actuellement dans la capitale californienne.

 

Pour les résidents du Staples Center, la soirée fut, dans l’ensemble, tranquille. Ils ont assez rapidement pris l’avantage, et si l’écart n’a pas été énorme, ils n’ont malgré tout jamais été en réel danger. A la tête du navire bleu et rouge, comme à son habitude, Chris Paul (24 points, 13 assists, 5 steals) a dirigé les débats, en envoyant une grosse salve d’alley-oops. A la retombée ? Qui d’autre que Blake Griffin (21 points, 13 rebonds, 2 blocks), qui s’offre ce soir son 11e double-double de la saison, et a fait faire des cauchemars aux cercles de sa salle. DeAndre Jordan (5 points, 8 rebonds, 2 blocks) a également tenu à se signaler dans une raquette plutôt ouverte pour les siens. Derrière ces hommes, le banc de Vinny Del Negro a encore une fois répondu présent, au travers de Matt Barnes (13 points, 5 rebonds), Lamar Odom (8 points, 9 rebonds, 3 blocks), et d’un Ronny Turiaf (6 points, 4 rebonds) qui s’est offert le luxe de claquer 2 gros dunks et d’airballer un lancer-franc !

 

Côté Kings, ils ont été plusieurs à tenter de limiter la casse, à commencer par Jason Thompson (10 points, 8 rebonds). Isaiah Thomas (12 points), Jimmer Fredette (16 points, 3 steals) et Marcus Thornton (11 points) y mirent également du leur, mais en vain. La présence de Cousins (9 points, 5 rebonds) pendant tout le match aurait-elle changé la donne ? Sans doute pas. Mais c’est une situation très inquiétante pour Sacramento. Un contexte épineux, avec la gestion très litigieuse des frères Maloof, un vestiaire qui se déchire, les ingrédients sont réunis pour une bonne grosse crise du côté de la Sleep Train Arena…

 

En attendant, c’est un bilan de 8 – 18 que présentent désormais les hommes en violet. Mais qui pourrait très facilement s’alourdir dans un futur proche… Pour les Clippers, à l’inverse, tout baigne, cette 12e victoire de rang les laisse dans les premières positions de la ligue, avec un bilan de 20-6. Des trajectoires diamétralement opposés donc, pour les deux équipes. Reste à voir comment les 2 situations évolueront.

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil