boozer_hp_130404.jpg

En se déplaçant à Brooklyn, Chicago avait envie de faire oublier sa défaite face à Washington et de garder une avance sur Boston, septième au classement de la conférence Est.

 

En première mi-temps, Brooklyn a largement dominé Chicago grâce à un énorme début de match de Brook Lopez (28 points). Les Nets ont infligé un 18-4 dans les 8 premières minutes du jeu. Mené 36 – 45 à la pause, Chicago a réussi à trouver les ressources nécessaires pour revenir dans le match grâce à un très bon troisième quart-temps où Carlos Boozer a été partout. L’ancien joueur d’Utah a terminé la rencontre avec 29 points dont 10 marqués dans la troisième période. Les Bulls prendront même une avance de 4 points en début de quatrième quart-temps sur deux lancers francs de Nate Robinson (12).

 

Brooklyn et Chicago se sont ensuite rendus coups pour coups avant que Deron Williams (30) ne rentre un panier plus la faute pour redonner l’avantage à Brooklyn. Cette faut était la sixième de Kirk Hinrich (10) qui a été forcé de sortir après cette erreur. A 22 secondes de la fin, Nate Robinson a redonné l’avantage à Chicago avec un « tear drop » décisif pour mettre les Bulls devant avec 1 point d’avance. Brook Lopez manquera d’un rien le panier de la victoire et Chicago s’impose sur le parquet des Nets 92 à 90.

 

 

 

 

Retour à l'accueil