186665984.jpg

Plutôt discret au scoring (il a forcé un petit trois-points au buzzer pour arriver à 11 points), Nicolas Batum termine le match à 11 points 11 passes et 12 rebonds, rien que ça. Ses coéquipiers se sont occupés de rendre folle la défense des Spurs (Portland est l’équipe qui réussit le mieux face à San Antonio sur ces cinq dernières années !)  avec 3 joueurs à 20 points ou plus (LaMarcus Aldrige, Wesley Matthews, Damian Lillard).

 

Rapidement menés dans le match, les Spurs courront après le score jusque dans la dernière minute du match mais seront trop courts. L’adresse est du côté ds Trail Blazers, qui mènent 50-39 à la mi-temps grâce notamment à un Aldridge et un Lillard très adroits. Les Spurs réussissent à réduire l’écart à 71-67 grâce à Boris Diaw (14 points à 6/7) et Manu Ginobili (11 points à 5/12) mais Lillard leur répond du tac au tac avec un trois-points pour reprendre le match à 82-74. Tony Parker termine le match à 17 points (7/20 aux tirs) et 9 passes décisives en 33 minutes de jeu.

 

1 minute et 24 secondes à jouer. Marco Belinelli (19 points à 8/12) plante un trois-points assassin pour revenir au score 100-104. S’en suivent deux lancers-francs de Damian Lillard et un hook shot de Tim Duncan (24 points à 12/23). Wesley Matthews trouve un dunk mais Belinelli rentre un nouveau shoot longue distance pour San Antonio, qui n’est désormais mené que de trois-points 108-105 à 19 secondes du terme. Lillard et Batum assurent sur la ligne et le Français obtient son TD au buzzer.

 

 

 

 

Retour à l'accueil