140613013747-sadlebrongame4-single-image-cut.jpg

En plus de 10 ans de carrière, LeBron James a quasiment tout connu. Mais aujourd’hui, en ce 15 juin 2014, il se retrouve sans doute face à son plus grand défi. Menés 3-1 en Finale NBA face aux San Antonio Spurs, LeBron et le Heat sont au bord du gouffre. Si la situation semble effectivement impossible, c’est également une opportunité en or pour rentrer dans l’histoire.

 

Pour faire partie des plus grandes légendes de l’histoire de la NBA, il ne suffit pas seulement de remporter des titres ou d’accumuler des statistiques de mammouths. Evidemment, les distinctions individuelles et collectives sont à la base de toute grande carrière, mais ces dernières doivent être accompagnées de moments rares qui restent dans la mémoire collective. Quand on pense aux plus grands de notre sport, on ne pense pas forcément à leurs statistiques ou à leur nombre de titres de champion et de MVP. On a davantage tendance à retenir une action, un match, ou une série qui nous a marqués à jamais. Parce que la NBA, c’est avant tout de l’émotion, avec ses hauts et ses bas et des scénarios incroyables. Parce que quand on vous souffle le nom de Michael Jordan à l’oreille, vous ne pensez pas initialement au nombre de titres, mais plutôt à son lay-up contre les Lakers en 1991 ou à son cross sur Byron Russell en 1998. Et quand on vous cite Magic Johnson, c’est son sky hook contre Boston en 1987 qui à tendance à vous venir en tête. Ce genre de moments, ça change la perception que les fans peuvent avoir d’un joueur. Car en vivant ce genre de choses, ils ne peuvent que s’incliner devant cette excellence.

 

Sans-titre41-copie-1.png

LeBron James est aujourd’hui double champion NBA, et quatre fois MVP de la saison régulière. Il n’a plus rien à prouver à personne. Il a déjà répondu aux nombreuses attentes qui étaient placées en lui. La seule chose qui lui manque peut-être, c’est justement ce moment, cet instant que personne n’oubliera, et qui peut faire de lui un plus grand joueur qu’il ne l’est déjà. Alors oui, il a réalisé un Game 7 exceptionnel l’an dernier, mais ce n’est rien par rapport à ce qu’il peut accomplir à partir de cette nuit. LeBron et « son » Heat sont dos au mur. Complètement dépassé en Floride, difficile d’imaginer Miami inverser la tendance. Surtout que sur les 31 équipes ayant été menées 3-1 en Finales NBA, les 31 se sont inclinées. Mais c’est là où tout le défi se trouve. LeBron James et Miami possèdent une opportunité rêvée pour rester à jamais dans la mémoire collective. James l’a dit lui même en conférence de presse après la débâcle du match 4, c’est le moment « d’écrire l’histoire ». Devenir champion NBA et MVP des Finales en remontant un déficit de 3-1 sans avoir l’avantage du terrain serait le plus grand exploit de sa carrière. Non seulement cela n’a jamais été réalisé, mais cela serait en plus couronné par un ‘Three Peat’ historique. Evidemment, il n’est pas vraiment aidé par ses coéquipiers, mais difficile d’imaginer ces derniers être aussi inexistants cette nuit que lors des deux derniers matchs. Sans eux, c’est de toute façon mission impossible, mais James doit les emmener, les guider, les rassurer. Une nouvelle fois donc, LeBron se retrouve opposé à l’histoire. Souvent, il a pris le dessus sur cette dernière, mais la marche n’a jamais semblé aussi haute. En tout cas, James croit en l’exploit et en ses coéquipiers :

 

140614235642-lebron-james-t1-t1-with-tabs.jpg

« Je veux juste que mes coéquipiers soient eux-mêmes. Je ne serais pas en Finale sans eux. Ils ont été là toute l’année et je crois en eux. Les gars qui ont du mal dans cette série, je sens qu’ils vont réaliser un grand match, ceux qui ne sont pas dans le rythme vont être dans le meilleur rythme possible. Je suis avec eux, peu importe ce qui arrive. Je n’ai aucune idée de ce que je leur dirais avant le match, mais ce sera un truc du genre ‘Pourquoi pas nous ?’. Battre l’histoire arrive en permanence. Evidemment, nous savons que tous les chiffres sont contre nous. Personne n’a jamais remonté un déficit de 3-1 en Finale NBA. Mais il y’a bien eu un moment où personne n’avait remonté un 2-0. Il y’a aussi un moment où personne n’avait remonté un déficit de 3-0 en baseball et les Red Sox l’ont fait face aux Yankees en finale de conférence. L’histoire est faite pour être battue. Et pourquoi pas en faire partie ? Ce serait génial » a t-il déclaré en conférence de presse avant le Game 5.

 

140608223016-nelson-1-single-image-cut

En cas de défaite, LeBron James subira de plein fouet les comparaisons incessantes avec Michael Jordan. Ces dernières entre les deux connaissent d’ailleurs de nombreuses limites, mais il est difficile d’y échapper. Si LeBron et le Heat s’inclinent face aux Spurs, James sera à 2-3 (finales gagnées-perdues) en Finale, tandis que Jordan a fini sa carrière invaincu (6-0) dans la série la plus importante de la saison. C’est donc l’occasion ou jamais pour James de se rapprocher du joueur considéré par beaucoup comme « le meilleur de tous les temps ». Parce que c’est dans ce genre de situation difficile, voire impossible, que l’on se forge une légende. On le sait, le « King » veut devenir selon ses mots « le plus grand joueur de l’histoire ». C’est maintenant ou jamais pour lui. C’est le moment d’assumer le « Chosen One » tatoué sur son dos. Il faut qu’il enfile le costume de tueur, celui de Jordan, celui du Game 6 à Boston en 2012, celui du Game 5 à Detroit en 2007, ou encore celui du Game 7 l’an dernier face à ces même Spurs. Des grandes performances, LeBron en a réalisé des centaines. Mais jamais il ne s’est retrouvé dans pareille situation. Et justement, c’est dans l’adversité que les grandes performances prennent toute leur ampleur. C’est pour cela que son 45/15 face aux Celtics est souvent considéré comme le plus grand match de sa carrière, c’est pour cela que les 43 points inscrits par Isiah Thomas avec une cheville en vrac ne seront jamais oubliés, tout comme le « Flu Game » de MJ.

 

Maintenant, c’est au tour de LeBron James de sortir le grand jeu et pratiquer son meilleur basket. Lui et son équipe sont tout en bas de l’Everest. Il doit désormais la guider vers son sommet, pour rentrer encore plus dans la légende de la NBA.

 

 

 

 

Retour à l'accueil