670_heatspurspost_121129.jpg

 

Pour le dernier match de son road trip – mais aussi le quatrième match en cinq jours -, Greg Popovich avait décidé de se passer de ses trois vétérans (Tony Parker, Tim Duncan et Manu Ginobili) ainsi que le joueur le plus utilisé de l’effectif, Danny Green. De quoi rendre furieux David Stern, d’autant plus que la rencontre était diffusée sur une chaîne nationale, TNT en l’occurence.

 

Mais à Miami, cela n’a pas empêché les Spurs d’être compétitifs, notamment grâce à un excellent Nando De Colo, auteur de son match référence en NBA (15 points à 4/8, 6 rebonds, 5 pds et 5 bps en 34 minutes). Le meneur ch’ti a été bien aidé par son compatriote Boris Diaw (12 points à 5/7 et 6 rebonds en 37 minutes) ainsi que Gary Neal (20 points à 7/20, 7 pds pour 6 bps et 4 rebonds) et Tiago Splitter (18 points à 7/12 et 9 rebonds en 30 minutes).

 

613x459--9-.jpg

 

A 25 secondes de la fin, les Spurs étaient d’ailleurs devant (97-98) et avaient presque provoqué une balle perdue de LeBron James (23 points). Mais celui-ci a récupéré le ballon en l’air pour servir Ray Allen (20 points) derrière l’arc. Qui a bien entendu marqué (100-98). A 8 secondes de la fin (103-100), Gary Neal a manqué le shoot de l’égalisation à 8 mètres.

 

Miami s’impose dans la douleur face au banc des Spurs 105 à 100. Ils ont du passer un 16-5 aux Texans dans les trois dernières minutes pour l’emporter.

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil