hp_lakers_lm1_130305.jpg

 

Revenus au contact de la huitième place de la Conférence Ouest, les Lakers ont pu mesurer l’écart qui les séparait des sommets. En visite à Oklahoma City, les Californiens ont en effet pris l’eau, le Thunder l’emportant (122-105) avec notamment 37 points de Russell Westbrook.

Attendu, en début de saison, comme l’une des confrontations au sommet de la Conférence Ouest, Thunder-Lakers pourrait finalement être l’affiche du premier tour des prochains playoffs. Encore faudrait-il que les Californiens confirment leur redressement et s’immiscent dans le top 8 de la Conférence Ouest, notamment en profitant de la baisse de régime des Warriors et/ou des Jazz. Et pour ce faire, les troupes de Mike D’Antoni devront continuer à capitaliser sur leurs rencontres face aux seconds couteaux de la Ligue.

 

Car dès qu’il s’agit de se mesurer aux équipes de pointe, les Lakers en sont quittes pour afficher leurs limites. En attestent ainsi leurs dix victoires et cinq défaites enregistrées depuis début février, puisqu’ils se sont montrés impeccables face à Brooklyn, Detroit, Charlotte, Minnesota ou Phoenix, ils n’ont en revanche jamais semblé en mesure de tenir le choc à Miami, Denver ou face aux Clippers voisins. Et rebelote ce mardi à l’occasion de leur visite chez le Thunder, les Californiens lâchant prise dès le premier quart.

 

ts_130305_kobe670.jpg

 

Un record NBA en passant

 

Un quart-temps au cours duquel les derniers finalistes NBA ont passé 37 points à leurs visiteurs avant d’enfoncer le clou dans le deuxième acte pour compter 16 longueurs d’avance à la pause (71-55). Alors certes, les Angelinos se sont offerts une belle réaction au retour des vestiaires, au point de revenir à cinq unités au cœur de la dernière ligne droite (110-105), mais OKC a eu vite fait de les ramener à la raison, signant notamment un 12-0 pour finir. "On a payé notre début de rencontre manqué. On a longtemps été incapable de les ralentir et quand on est revenu sur eux, on a manqué de justesse sur quelques actions et ils en ont profité pour tuer le match." devait bien souffler Steve Nash à l’issue de la rencontre.

 

Un Steve Nash qui a certes égalé son record de la saison avec ses 20 points mais qui a souffert de la comparaison face à un Russell Westbrook étincelant avec 37 points, 10 rebonds et 5 passes. Et si face à un Kevin Durant auteur de 26 points et 9 rebonds, Kobe Bryant y a bien encore été de ses 30 points à 8 sur 19 aux tirs, Dwight Howard a été inoffensif en attaque, terminant avec un terrible 1 sur 7 pour 6 points que ne font pas oublier ses 16 rebonds. Et ce d’autant plus qu’en face, Serge Ibaka a non seulement compilé 13 points et 8 rebonds, mais a également enquillé le tir primé décisif alors que les Lakers pointaient à six longueurs et venaient de manquer l’occasion, à plusieurs reprises, notamment sur des tentatives longu-distance de Nash et Metta World Peace, de se rapprocher un peu plus.

 

Le sort du match était scellé pour de bon et le Thunder pouvait savourer une victoire marquée par un record NBA égalé, celui du plus petit nombre de pertes de balle avec deux turnovers, comme les Bucks en mars 2006 et les Cavaliers en avril 2009.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil