613x459--21-.jpg

C’était le choc de la soirée, un duel à l’ouest plein de promesses. Il n’a pas déçu. Au terme de 4 quart-temps plus qu’intenses et d’une prolongation de haute volée, Memphis s’est offert le scalp d’Oklahoma City, 90 à 89.

 

Les héros du Tennessee se nomment d’abord Mike Conley (24 points, 7 rebonds, 5 passes) et Zach Randolph (15 points, 18 rebonds), absolument incontrôlables pendant toute la soirée. Ils ont permis à Memphis de rester dans la roue d’OKC jusqu’aux dernières secondes, moment choisi par Jerry Bayless (20 points) pour activer son mode « clutch » et claquer le tir primé de l’égalisation à 3 secondes du terme. Overtime.

 

Enfin, après 5 minutes qui ne virent aucune des 2 équipes prendre un réel avantage, ce n’est nul autre que Marc Gasol (14 points, 15 rebonds, 2 contres) qui, d’un tip-in à la toute dernière seconde, offre la victoire aux Grizzlies. A ce rythme, on le verrait presque s’incruster dans la All-NBA First Team.

 

En face, si Kevin Durant (32 points, 8 rebonds, 3 passes) a fait ses stats, il a aussi souffert de la bonen défense de Tayshaun Prince, et a beaucoup arrosé (11 sur 28). Mais ce n’est rien comparé à Russell Westbrook (20 points à 7 sur 25, 4 rebonds, 3 passes), qui ne va pas faire ses détracteurs de cette manière. Kevin Martin (17 points) a comme d’habitude fait le taf.

 

Le Thunder (50 – 19) perd donc un précieux terrain les Spurs, tandis que Memphis (46 – 21) est ce matin seul 3e à l’est, et est l’affût d’éventuelles futures bavures des hommes de Scott Brooks.

 

 

 

 

Retour à l'accueil