stevan-jelovac-lietuvos-rytas-eb13.jpg

Lietuvos Rytas Vilnus 84 - 83 Panathinaikos Athènes

 

(25-25 | 42-42 | 59-60 | 74-74 | 84-83)

 

Le match aurait pu sembler déséquilibré, mais même si c’est la Panathinaikos qui ouvre le score par James Gist, ce sont bien les joueurs de Vilnius qui prennent l’ascendant en ce début de match menant 17-11. Mais les grecs vont réagir par Loukas Mavrokefalides et ainsi revenir à égalité 25-25 au terme des dix premières minutes. Puis ce sera au tour du Panathinaikos de prendre les commandes notamment grâce à Ramel Curry, mais ils ne tiendront pas leur avance se faisant rattraper juste avant la mi-temps 42-42.

 

La deuxième mi-temps sera identique à la première, les deux équipes se rendant coup pour coup et le Panathinaikos n’arrive pas à trouver la solution face à cette équipe de Vilnius qui lui tient tête, surement en raison de la maladresse de Dimitris Diamantidis qui n’a pas rentré un seul trois points sur les six tentés, au contraire de Renaldas Seibutis qui lui a fait un 4/4 à cet exercice. Jonas Maciulis et Mike Batiste auront beau faire, Juan Palacios et Darius Songaila vont toujours leu répondre. Il faudra attendre les toutes dernières secondes pour voir ‘’Le diamant’’ réussir enfin un trois points et quel trois points puisqu’il permet au Panathinaikos d’arracher une prolongation.

 

La prolongation est tout aussi indécise et Darius Songaila y met du sien pour garder ce suspens puisqu’il va rater trois de ses quatre lancers francs, permettant ainsi au Panathinaikos de rester à portée. Et si James Gist espère donner la victoire aux grecs à 22 secondes de la fin c’était sans compter sur Renaldas Seibutis qui va scorer à 5.5 secondes de la fin. Sur la possession suivante, Roko Ukic puis Antonis Fotsis vont se casser les dents laissant Vilnius remporter ce match sur le fil 84-83.

 

Les Highlights:

   
Retour à l'accueil