111029224553599 89 000 apx 470

 

 

Pro A.Nanterre - Le Mans (72-79). Vainqueurs des Franciliens, les Manceaux ont validé leur place dans le Top4.

 

 

Nanterre.De notre envoyé spécial

 

On les annonçait démobilisés, en roue libre, depuis 10 jours. Les joueurs de Nanterre, il est vrai, n'avaient plus rien à gagner, si ce n'est la satisfaction du travail bien fait. Les Manceaux ont constaté rapidement que les élèves de Pascal Donnadieu, à l'image de Will Daniels (9 points en 10 minutes) n'avaient pas tiré prématurément un trait sur leur saison qui s'achevait, hier soir.

 

 

Menés 19-12 (10e) après avoir encaissé un 12-2, les Sarthois se sont attachés dans un premier temps à recoller au « peloton » (25-25, 14e, 31-31, 16e). Pas question de se laisser distancer dans un contexte où seule une victoire débouchait sur la validation certaine de la quatrième place, avantageuse pour les quarts de finale de playoffs.

Une belle carotte pour les visiteurs qui se remettaient progressivement « à l'endroit » sous l'impulsion de Rochestie (37-43, 20e). Une bonne idée car dans le même temps les Nancéiens de Jean-Luc Monschau assuraient largement le tempo à Gentilly (42-33). Il apparaissait clairement que les Sarthois n'avaient pas de droit à l'erreur s'ils voulaient conserver l'avantage du terrain.

 

MSB-photo-ML-herve-petitbon1.jpg

 

 

Le MSB assure après la pause

Un petit coup de boost à la reprise (39-51, 23e). Un 0-8 qui ne gâtait pas le tableau des visiteurs. Un petit matelas sur lequel il convenait de ne pas piquer un roupillon. Au contraire ; plier la rencontre évite bien des tracas. Était-ce trop demandé ? Oui et non.

 

LE-MANS-REDEVIENT-GRAND_reference.jpg

 

À 44-59 (27e), le MSB avec le duo Acker-Batista avait choisi a priori d'éviter les méandres (52-65, 30e), les cheminements chaotiques, les fausses pistes, pour acter sa place en Top-4. C'est ce qu'il advint finalement sans pour cela que les locaux n'omettent de réagir (61-67, 37e) avec notamment la « patte » de Corosine, le serial-shooteur ou encore l'activité inlassable de Will Daniels, bientôt contraint de regagner son banc prématurément (5e faute, 36e). Histoire de montrer définitivement que les Nanterriens n'avaient rien bradé (67-71, 38e) et surtout pas leur honneur. Rien n'est donné, tout est acquis. Et tout le monde est content ! Les Sarthois débuteront en playoffs, mardi ou mercredi prochain. À domicile face à Nancy !

 

111031122034552_36_000_apx_470_.jpg

 

Fin de saison pour Henri Kahudi. Henri Kahudi, souffrant de l'estomac, n'avait pas participé aux entraînements, lundi. Hier soir à Nanterre, le combo-guard n'a pas joué. Et pour cause ! Il a passé un scanner dans la matinée de mercredi et a subi une coelioscopie (technique chirurgicale de diagnostic sur la cavité abdominale) hier dans la soirée pour déterminer de quel mal il souffrait. Un mal qui va l'empêcher de rejouer cette saison. « Il souffre d'une appendicite », expliquait Christophe Le Bouille. C'est un coup dur à quelques encablures des playoffs car Taylor Rochestie se retrouve bien seul à la mène. Henri Kahudi out après Antoine Diot, cela fait beaucoup. Quelle solution s'offre au MSB ? La recherche d'un pigiste médical pour les playoffs si l'arrêt de travail atteint au minimum 45 jours. Et qui plus est, un pigiste « JFL ». La quadrature du cercle !

 

 

 

Source: Ouest France

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil