613x459--52-.jpg

Le numéro 34 est désormais officiellement entré dans la légende à Los Angeles. A la mi-temps du match face à Dallas, cette nuit, les Los Angeles Lakers ont retiré le maillot de Shaquille O’Neal. Le Big Cactus rejoint ainsi Magic Johnson, Jerry West et consorts dans le mythe or et pourpre.

 

Superman à L.A, c’est 27,0 points par match, 11,8 rebonds, 3 titres de champions agrémentés de 3 MVP des Finales, un MVP de la saison régulière, et une galerie infinie de moments tous plus « Shaq » les uns que les autres. Mais ce sont aussi des moments plus sombres, notamment la carrière du Big Aristotle sur le grand écran… Si vous n’avez pas vu Kazaam et Steel, continuez ainsi.

 

Après une vidéo hommage de Kobe Bryant, Phil Jackson, reçu avec une véritable extase par le Staples Center (« We want Phil ! », une réplique d’ailleurs reprise par le Diesel, et tant pis pour Mike D’Antoni) et Jeannie Buss, la compagne du Master Zen et fille de feu Jerry Buss, ont offert un discours au plus imposant phénomène physique de l’histoire de la NBA. C’est à ce moment que le voile est tombé, et que la tunique floquée du numéro 34 est devenue la voisine de celle de Magic Johnson, le numéro 33.

 

C’est bien entendu le Dr. O’Neal lui-même qui a clos les festivités, en débutant et en finissant par son mythique « Can you dig iiiiit ? ». Entre les deux, des remerciements bien sûr, pour sa mère, son père, ses enfants, Phil Jackson, Jerry West, mais aussi la « Laker family », et ses plus célèbres représentants, tels Jack Nicholson et Jimmy Goldstein.

 

613x459--40-.jpg

Mais forcément, un discours de Shaq ne serait pas un discours de Shaq sans une grosse dose d’humour, et l’homme de la soirée en a entre autres profité pour remercier Cliff Notes, un site bien connu d’aide pour les devoirs scolaires… Mais surtout, il était impossible pour lui de laisser Dwight Howard tranquille. Dans l’interview qu’il a accordé avant la rencontre, voilà ce qu’il a sorti à la presse:

 

« Je veux qu’il tourne à 28 points et 10 rebonds. Ce sont les chiffres qu’on m’a balancés à la figure, donc ce sont ceux que je lui balancerai toujours. »

 

C’est donc ainsi que rentrent au panthéon les 8 saisons que Shaq-Fu a passé à dominer les raquettes dans la Cité des Anges, et voici donc pour vous la cérémonie, en intégralité, ainsi que l’interview d’avant-match.

 

 

613x459--39-.jpg

 

613x459--41-.jpg

 

613x459--42-.jpg

 

613x459--43-.jpg

 

613x459--44-.jpg

 

613x459--45-.jpg

 

613x459--46-.jpg 

 

613x459--47-.jpg 

 

613x459--48-.jpg 

 

 613x459--49-.jpg

 

613x459--50-.jpg 

 

 613x459--51-.jpg

 

 

 

Retour à l'accueil