hi-res-6817374_crop_650x440.jpg

 

 

Qui l’eut cru ? Cette rencontre s’annonçait comme une formalité pour les champions en titre et pourtant, ils perdent leur quatrième match de la saison contre la pire équipe de la ligue. Les Wizards, combatifs et bien en place, n’ont pas craqué en fin de match et ont résisté à une performance de MVP de LeBron James pour arracher une victoire 105-101.

 

Vingt-quatre heures après que Robert Griffin III, le quarterback rookie des Washington Redskins, ait porté son équipe à une victoire 17-16 contre les champions en titre New York Giants lors de l’affiche de la semaine en NFL, les Wizards ont, semble-t-il, été inspirés par leurs voisins pour aller chercher cette victoire symbolique après un début de saison désastreux.

 

C’est Kévin Séraphin - en double-double : 16 points, 10 rebonds – et Jordan Crawford (22 points), tous deux en sortie de banc, qui ont porté les Wizards alors que le Heat poussait en fin de match pour revenir. Le Français s’est imposé dans le dernière quart-temps (8 points dans les 6 dernières minutes) face aux intérieurs floridiens pendant que Crawford mettait 3 lancers décisifs dans les toutes dernières secondes.

 

Le Big Three marque 70 points, LeBron James enregistre son 33e triple-double en carrière (26 points, 13 rebonds et 11 passes) et le Heat est défait, que s’est-il donc passé ? Les champions ont fait preuve d’une certaine suffisance et après avoir réussi à remonter contre des équipes plus faibles dans les derniers instants (Philly, Cleveland et les Spurs notamment) ils ont sûrement cru que la défaite était impossible ce soir. Il est vrai aussi que la meilleure équipe à 3 points cette saison (41%) n’a pas eu son adresse habituelle, (8/28 à 3 points) ratant des tirs très ouverts. A l’image de ce manque de réussite, James a raté le tir pour égaliser dans le coin à 4 secondes de la fin.

 

A noter également que Trevor Ariza (mollet) et Mario Chalmers (main) sont tous les deux sortis sur blessure. 

 

Douche froide pour Miami qui voit New York lui chiper la tête de la conférence (12-4) après cette défaite qui fait tâche. Des Knicks qui se présenteront à Miami jeudi soir face au Heat dans un des gros chocs de ce début de saison. Miami devra montrer bien plus s’ils souhaitent l’emporter

 

L’euphorie sera de courte durée pour les Wizards qui ne sauvent pas leur saison pour autant avec cette victoire (2-12). Mais en jouant avec la même intensité que ce soir, ils peuvent clairement gagner des matchs en NBA, en attendant de jours meilleurs et le retour de John Wall.

 

 

Les Highlights:

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil