weems-eb13.jpg

CSKA Moscou 88-46 Partizan Belgrade

 

21-10 | 42-18 | 69-31 | 88-46

 

Moscou rentre très bien dans le match, même si c’est Léo Westermann qui ouvre la marque pour le Partizan. Moscou va ensuite dérouler tranquillement dans un match où le seul suspens aura été de savoir quel sera l’écart à la fin du match. Belgrade sera en effet bloqué à 4 points jusqu’à la 8ème minute, pendant ce temps-là, Moscou en inscrit 13. La suite du match ne sera qu’un long calvaire pour les joueurs du Partizan qui n’existeront pas pendant les 3 premiers quart temps. Seul le dernier quart temps sera équilibré puisque Moscou ne le remporte « que » 19-15. Un match à oublier très vite pour l’équipe serbe qui va devoir se remobiliser dès la prochaine journée, quant aux moscovites, attention aux contre coups d’une victoire trop aisée, même si Nanterre a de quoi trembler au vu du résultat de ce soir.

 

Les stats qui tuent…  Quand on est en confiance et bien presque tout rentre et il faut croire que le CSKA était en confiance ce soir puisqu’ils ont eu 65.6% de réussite à 2 points et 50% à trois points. A l’inverse quand on est à la peine, on s’enfonce un peu plus et ce soir les joueurs ont perdu 23 ballons et à cet exercice-là, Dragan Milosavljevic en a perdu 6 à lui seul terminant à -9 d’évaluation.

 

Le MVP du match est Sonny Weems qui cumule 18 points donne 8 ballons pour 21 d’évaluation.

 

Côté Partizan, Joffrey Lauvergne n’est pas en reste puisqu’il inscrit 9 points et prend pas moins de 12 rebonds.

 

Léo Westermann a été plus en difficulté inscrivant 4 points pour 1 d’éval en 8 minutes de jeu, tout comme Boris Diallo avec les mêmes stats mais en 30 minutes de jeu.

 

 

 

 

Retour à l'accueil