-5634C1A9-72BC-4B10-8BEE-2E781D1B5A53-huge_h.jpg

ITALIE   90-75   TURQUIE 

 

En concédant une seconde défaite très nette face à l’Italie sur le score de 90-75, les Turcs n’ont pas su trouver les solutions face à une équipe qui a pratiqué un basket digne de son passé et devra livrer un match à la vie à la mort samedi contre la Grèce.

 

Voici le déroulement du match :

 

En phase d’observation pendant plus d’une minute, les deux équipes trouvent peu à peu le rythme et rentrent dans le vif du sujet. Malgré sa défaite  de la veille, les Turcs subissent l’agressivité des Italiens à l’image de Nicolò Melli très présent à l’intérieur. Soutenu par le public, les italiens apportent de la vitesse, ce qui leur permet de mener au score de quelques points.Après deux tirs à 3-points réussis par Sinan Güler et Serhat Cetin et un poster de Semih Erden, les Turcs retrouvent de la confiance et prennent enfin les rênes de la rencontre. Mais les italiens répondent du tac au tac avec notamment deux tirs primés réussis par Alessandro Gentile (auteur de 20 points) et Marco Belinelli (auteur de 17 points) et terminent le premier quart à leur avantage sur le score de 23-19.

 

En confiance, les azzurri déroulent leur basket à l’image de Nicolò Melli qui conclut une belle action par un dunk dans la raquette adverse. Très présents aux rebonds, tout réussi aux Italiens qui profitent de la maladresse turque pour creuser l’écart, et prendre jusqu’à 7 points d’avance. Malgré un beau retour de la Turquie, qui recolle au score à -4, les italiens confirment leur domination et rentrent aux vestiaires avec 10 points d’avance.

 

Avec son trio de stars totalement absent (Hedo Turkoglu, Ersan Ilyasova et Omer Asik), la Turquie n’arrange pas son cas en seconde période et va même compter jusqu’à 15 points de retard, un écart qui n’a cessé de gonfler. L’Italie a continué sa démonstration avec notamment Pietro Aradori auteur de 23 points, qui a martyrisé le filet turque avec 7 points consécutifs. En manque d’agressivité et d’inspiration les turcs vont enfin trouver quelques solutions dans la peinture avec sa paire d’intérieurs Asik/Ilyasova à l’image d’un dunk d’Ömer Asik (12 points) bien servi  par Hidayet Türkoglu (12 points également).

 

Mais dans le sillage de Nicolò Melli et de Marco Belinelli, les italiens ont repris leur récital pour reprendre jusqu’à 18 points d’avance et ce malgré un Luigi Datome totalement muet lors de la rencontre. A noter seulement  ballons perdus par l’Italie sur toute la rencontre, impressionnant.

 

Les italiens prennent une bonne option pour la qualification en s’imposant nettement contre la Turquie.

 

La feuille de match

 

Ita-Box.jpg

Tur-Box.jpg

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil