-9DBEF29F-968B-4CB1-B6EF-B7DC7BBBBE96-flexible.jpg

La France obtient son billet pour les quarts de finale en battant la Lettonie 102 à 91 . Un match qu’ils ont parfaitement entamé dans le sillage d’un Nicolas Batum retrouvé, avant de baisser de pied et de se faire un peu peur en fin de rencontre.

 

Les bleus ont entamé la rencontre avec de belles intentions, agressifs en attaque et en défense et la Lettonie s’en est remise à Dairis Bertans (8 des 10 premiers points) pour rester dans le match lors des 3 premières minutes 10-10. la suite est une démonstration bleue avec une excellente circulation du ballon en attaque et un trio Nicolas Batum, Tony Parker et Alexis Ajinça déchaîné en attaque et auteur de 29 des 35 premiers points. La France a ainsi passé un 21 à 3 à la Lettonie en 6 minutes. Dépassés physiquement et dans l’engagement les rouges ont subi des deux côtés du terrains et le premier quart s’est conclu sur le score de 31 à 15.

 

-D70F46AE-9EAF-409F-95FB-F107702C284E-flexible.jpg

Un peu moins en réussite en attaque et moins agressifs en défense, la France a permis aux Lettons tenir le choc en second quart, en les laissant notamment pénétrer trop facilement dans la raquette. Alors qu’Alexis Ajinça se baladait en attaque la Lettonie a répondu par des shoots longue distance et surtout des pénétrations agrémentées de fautes, à l’image des trois And1 de suite, dont deux de Bertans pour conserver l’écart. Sur un dernier shoot à trois points au buzzer de Janis Strelnieks, les rouges sont rentrés aux vestiaires avec « seulement » 17 points de retard (52-35) . Seulement car l’addition aurait pu être salée puisque la France a shooté à 61.8% aux tirs, 100% aux lancers et n’a commis que trois pertes de balles à la pause.

 

Mais comme souvent avec cette équipe de France les deux mi-temps n’ont pas du tout été du même niveau avec une grosse baisse d’intensité. Beaucoup moins présents défensivement, laissant de grandes brèches et sortant moins vite sur les shooteurs, ils ont vu la Lettonie grappiller lentement mais surement son retard. Avec également beaucoup moins de mouvement offensivement les solutions ont été plus difficiles à trouver et après un shoot à trois points de Janis Blums et une contre-attaque, l’écart est passé sous les 10 points (9 points). C’est finalement avec 11 points d’avance et 30 points encaissés dans le quart que la France a débuté le dernier quart.

 

-A2E36DBE-5A19-44B9-9ADB-454C0D183971-huge_h.jpg

Malgré une équipe de Lettonie totalement retrouvée et répondant du tac au tac, la France a réussi à la maintenir à distance dans ce qui a été un dernier quart ultra offensif. Malgré les bombes de Strelnieks et Bertans, l’écart n’est jamais descendu sous les 7 points, Tony Parker enchaînant notamment 9 points de suite pour terminer le match.

 

Alexis Ajinça établit son record en bleu avec 25 points, Nicolas Batum en marque 19 et Tony parker conforte sa première place au classement des marqueurs avec 23 points. Boris Siaw a lui été très précieux en seconde mi-temps et un total de 16 points. La France a shooté à 60% sur la rencontre.

Rendez-vous dimanche pour le match face à la Serbie qui décidera du classement de la France dans ce groupe.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil