PERPER.jpg

Olympiacos Le Pirée 78-73 Montepaschi Siena

 

15-17 | 25-36 | 46-57 | 78-73

 

Sienne entame très bien la rencontre menant rapidement 3-8, mais Vassilis Spanoulis va permettre, sur lancer francs, à son équipe de revenir à hauteur de Sienne. Joshua Carter clôture le score du premier quart temps 15-17.

 

En début de deuxième quart, Brent Petway permet aux grecs de prendre l’avantage, mais c’est de courte durée puisque Tomas Ress sur un triple redonne l’avantage à Sienne. L’Olympiacos n’est pas en réussite et Joshua Carter et Erick Green en profitent pour donner un avantage de 11 points à Sienne, 25-36.

 

Les joueurs de l’Olympiakos reviennent du vestiaire avec de meilleures intentions et comblent légèrement leur retard mais Tomas Ress puis Erick Green renvoient les grecs à 12 longueurs, 29-41. Kostas Sloukas tente bien de faire revenir son équipe au score, mais rien n’y fait. Et les italiens mènent de 11 points 46-57 à dix minutes du terme du match.

 

Taylor Rochestie marque ses premiers points, permettant de maintenir l’écart avant que Stratos Perperoglou sonne la révolte olympienne et revient à 61-66, mais Erick Green redonne un peu d’air aux visiteurs. Mais petit à petit l’Olympiacos refait son retard et Vassilis Spanoulis sur un triple donne l’avantage à l’Olympiacos à 53 secondes de la fin du match avant que Matthew Lojeski ne scelle le sort du match sur un nouveau panier puis grâce à deux lancers francs offrant une victoire inespérée pour l’Olympiacos qui reste invaincu devant... 0 spectateurs, les grecs ayant écopés d'un match à huis clos suite aux incidents face à Galatasaray.

 

Avec 16 points et 12 fautes provoquées pour 24 d’évaluation, Vassilis Spanoulis est le MVP du match.

 

Erick Green n’est pas en reste avec 28 points pour 22 d’évaluation.

 

 

 

Retour à l'accueil