Kevin-Durant-2012-NBA-Finals-Game-Two-KkMP2PTgJoVl.jpg

 

50 % au tir. 40 % à 3 points. 90 % au lancer-franc. Ils ne sont que 5 à l’heure actuelle à avoir réussi cette performance sur une saison.

 

Kevin Durant pourrait être le sixième joueur de l’histoire de la ligue à intégrer ce club prestigieux, des shooteurs à la précision et à la régularité hors norme. Il a admis que c’est son objectif depuis sa seconde saison en NBA. 4 saisons plus tard, Durant est devenu l’un des joueurs les plus efficaces, et réussit actuellement sa meilleure saison en terme de réussite au tir.

 

Avant la victoire de dimanche face aux Pacers (104-93), "Durantula" tirait avec 51,5 % de réussite au tir, dont 45,7 % à 3 points, et 90,1 % sur la ligne des lancers-francs.

 

Si Durant parvient à maintenir ces pourcentages au-delà des 50-40-90, il rejoindrait Larry Bird, Mark Price, Reggie Miller, Steve Nash et Dirk Nowitzki. Bird et Nash sont les seuls à avoir réalisé cette performance plusieurs saisons. Nash l’a fait à 4 reprises. La dernière date de la saison 2009-10.

 

Kevin Martin, son coéquipier au Thunder, s’est exprimé sur ces chiffres impressionnants.

 

« C’est difficile, » a reconnu Martin à l’Oklahoman. « C’est incroyable qu’il ait la possibilité de le faire, alors que c’est l’option numéro 1 en attaque, et que les défenses sont concentrées sur lui. Ca prouve à quel point il travaille dur. »

 

Martin sait très bien de quoi il parle, puisqu’il a frôlé cette barre symbolique 50-40-90. Il sait ainsi parfaitement quelles sont les difficultés à maintenir un tel pourcentage de réussite au tir.

 

« Tu dois réussir beaucoup de tirs difficiles. Tes tirs à 3 points sont parfois ouverts, mais tu vas avoir la balle en main à de nombreuses reprises. Tu prendras alors beaucoup de tirs délicats à 2 points. »

 

Pour autant, avoir cet objectif ne fait pas quelqu’un d’égoïste selon Martin.

 

« Il pourrait facilement marquer 35, 37 points par match, en affichant un 40-40-90. Mais ce n’est pas son genre. Il est dévoué à l’équipe, et c’est pour ça que c’est un joueur si spécial. »

 

Quant au principal intéressé, Durant essaie de ne pas trop penser à cette marque pour l’instant.

 

« J’essaie de progresser tous les jours, en peaufinant mes tirs, mes 3 points et mes capacités balle en main. Je m’adapte en fonction de ce que propose la défense. Mes coéquipiers font un travail remarquable pour me mettre dans les meilleures dispositions. Je dois juste faire ma part de travail en finissant les actions. »

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil