hp_magic_130322.jpg

Après 2 défaites compliquées contre Denver et Memphis, Oklahoma City se devait de repartir de l’avant, et de se relancer à la poursuite des Spurs. C’est chose faite, avec une victoire sur le parquet d’Orlando, 97 à 89.

 

Une fois n’est pas coutume, c’est l’inévitable Kevin Durant (25 points, 8 rebonds, 3 interceptions, 2 contres) qui a pris sur lui de décider le sort du match: ses 11 points dans le dernier quart-temps auront été fatals à la jolie résistance floridienne. Russell Westbrook (19 points, 6 rebonds, 9 passes) a été plus efficace et surtout moins croqueur que lors des derniers matchs des siens (7 sur 17 ce soir). Serge Ibaka (14 points, 13 rebonds, 4 contres) ne s’en est pas laissé conter dans la raquette, pendant que Kevin Martin (15 points, 3 rebonds) a sorti sa partition habituelle.

 

En face, comme lors de la défaite face aux Knicks mercredi, la jeunesse s’est démarquée, avec un Moe Harkless (25 points, 9 rebonds, 4 interceptions, 4 contres) intraitable défensivement. Son pote Tobias Harris (10 points, 15 rebonds) a fait ce qu’il a pu face à Ibaka, et Jameer Nelson (16 points, 5 rebonds, 10 passes) n’était pas d’humeur à laisser Russ Westbrook faire le fou tout seul.

 

OKC (51 – 19) reprend donc un peu de marge, très bienvenue, sur le trio Clippers – Nuggets – Grizzlies, plus menaçant que jamais, et garde San Antonio en point de mire. Orlando (18 – 52) n’a plus que 2 victoires d’avance sur la lanterne rouge de la ligue, Charlotte.

 

 

 

 

Retour Ă  l'accueil